PCIS 2021/2022 P11

De Projets Polytech'Lille
Révision datée du 28 octobre 2021 à 00:47 par Cbusnel (discussion | contributions) (Supports de communication)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Première partie : Définition du projet

Partie à compléter avant le 15 septembre

Généralités

2021 P11 equipe.png

Titre du projet

Securit'Air

Nom de l'équipe

Les dégonflés

Membres de l'équipe

  • Robin Deneuville MAT
  • Camille Busnel GC
  • Hugo Crombet 2IA
  • Jeanne Delcourt SE
  • Manon Delalande GBA
  • Samuel Chevroton-Thual CM
  • Télian Delannoy IS

Description-résumé (20 lignes max)

Le Securit'Air est une ceinture adaptée aux personnes agées ou aux personnes susceptibles de chuter plus facilement. Le projet consiste à amortir les chutes grâce à un système de Airbag, particulièrement au niveau du bassin et de la colonne vertébrale. De plus, nous souhaitons permettre un contact avec les premiers secours en cas de chute violente. Le système d'appel étant relié électroniquement à la ceinture. Si la chute est plus "douce" le AirBag ne se déclenchera pas et donc l'appel non plus. Pour remédier à ce problème, un bouton manuel va être mis en place dans le cas où la personne est immobilisée ou ne peut pas se relever toute seule suite à l'accident.

Organisation de l'équipe & Rédaction du concept

Répartition des rôles et charte de travail

La composition de l’équipe leur fonction

  • Chef de projet : Manon Delalande
  • Équipe technique : Robin Deneuville et Télian Delannoy
  • Équipe Business Plan : Samuel Chevroton-Thual et Camille Busnel
  • Équipe communication : Hugo Crombet et Jeanne Delcourt

Les valeurs de l’équipe :

  • À l’écoute, sérieux mais décontractés, et tout autant rigoureux.

Les modes de fonctionnement/ organisation :

  • Discussion en groupe où chacun exprime son point de vue ainsi que ses compétences. Le travail est ensuite réparti de façon équitable parmi l’équipe tout en communiquant pour s’aider et que tout le monde soit au courant du projet complet.

Les droits et devoirs de chaque participant :

  • J’ai le droit de donner mon opinion respectueusement.
  • Pendant ce projet, je m’engage à effectuer tout travail demandé et venir en aide aux autres.

L'autoévaluation :

  • Je saurai que nous avons bien travaillé ensemble si nous sommes contents de tout nos efforts fournis au cours du projet et que ce dernier fut réalisé dans l’écoute et le respect.

Déposer votre charte au format PDF ici.

Notre charte de travail en équipe

Description détaillée

  • Clients et bénéficiaires

Qui pourrait profiter de notre système ?

- Tout d'abord, les maisons de retraite et EHPAD. Notre ceinture permettrai moins d'hospitalisation des personnes âgées suite à une chute grave. De plus, le système d'appel téléphonique serait relié en interne avec le personnel de l'établissement concerné.

- Pour les personnes âgées vivant à domicile. Le projet permettrai de limiter considérablement les dégâts suites à une chute et de rassurer les proches du client.

- Pour les centres de rééducation. Possibilité pour les patients de remarcher sereinement grâce à notre dispositif.

- Pour les groupes pharmaceutiques. La ceinture protectrice serait directement accessible en pharmacie. Facilite la vente et le propagation du produit.

- Pour des personnes à mobilité réduite suite à un handicap ou autre chose.

  • Modèle économique

Notre entreprise a pour but de préserver la santé de nombreuses personnes. En effet, les chutes représentent 80% des accidents de la vie courante chez les personnes de plus de 65 ans. On remarque alors qu'il y a une forte demande pour la sécurité de ces personnes. En ce qui concerne les partenariats, la banque et les assurances pourraient être intéressants pour notre entreprise. En effet, ces partenaires proposent déjà des services pour les personnes âgées. De ce fait notre produit peut être attractif pour enrichir leurs offres. De plus, un partenariat avec un service de télésurveillance serait cohérent afin de gérer les appels de secours. En somme, les bénéfices proviendront de la vente de nos ceintures à toutes les personnes et services intéressés. La commande de nos produits seraient effectués via un site internet.

  • Moyens humains et matériels à réunir pour démarrer

Au niveau du personnel, il faudra des personnes avec des qualifications différentes : Des ingénieurs pour la conception du produit ( Ingénieur électronique et système embarqué / Ingénieur chef de produit / Ingénieur conception mécanique ) Des techniciens pour l'assemblage et la maintenance du produit. Un designer pour rendre le produit esthétique et facile à porter. Un directeur marketing / vente afin de faire connaître le produit et générer facilement des bénéfices. Des personnes capables de développer et maintenir le site internet, essentiel pour les ventes.

Au niveau du matériel, il faudra:

Du matériel électronique que nous détaillons plus bas dans le wiki (Accéléromètre etc. ) Des cartouches de gaz afin de gonfler les airbags lors de la chute. Une ceinture polyvalente où l'on peut facilement mettre en place les airbags. Une montre connectée permettant de recevoir les signaux électroniques de la ceinture.

Bien entendu, il faudra que l'entreprise acquiert des entrepôts et chaines de production afin de fabriquer et stocker le produit en toute sécurité.

Positionnement par rapport à deux concurrents

  • Analyse du premier concurrent

Notre premier concurrent est la ceinture airbag Hip'Guard. Cette ceinture est fabriquée par Helite, une entreprise spécialisée dans la construction d'airbag corporel. Elle est vendue aux particuliers pour un prix minimal de 600 euros et pèse 750g.

Cette ceinture fonctionne en analysant les mouvements de la personne, si la ceinture détecte une chute un airbag se déploie pour amortir le choc.

Avantages:

La ceinture est réutilisable, il suffit de remettre une cartouche de gaz. Elle résiste à l'eau et peut s'ajuster à la taille du l'usager.

Inconvénients:

Elle protège uniquement les hanches, ne protège pas des chutes vers l'avant ou en arrière. Elle ne protège donc pas le bas du dos. La ceinture n'est pas connectée, elle va uniquement déployer un airbag mais ne peut pas communiquer la situation de l'usager après la chute.

  • Analyse du second concurrent

Le second concurrent englobe tous les fabricants de bracelets antichute. Les entreprises de téléassistance utilisent un bracelet, qui permet à la personne qui a souscrit au service d’aide à domicile de faire intervenir les secours en cas de besoin. Il s'agit d'un équipement connecté embarquant de nouvelles technologies qui permet la détection automatique de chute des seniors. L'avantage de ce dispositif est de communiquer facilement avec les secours, néanmoins il ne protège pas physiquement la personne de la chute. Il peut y avoir des risques de blessures même si les secours ont été prévenus de l'accident. .

  • Notre différenciation

Par rapport à notre premier concurrent, notre ceinture AirBag ne se limite pas uniquement à la protection des hanches. En effet, la nôtre protège également le bas de la colonne vertébrale. Ce qui nous différencie du deuxième concurrent, c'est le fait que notre montre connectée ne comporte pas d'accéléromètre. Elle est reliée électroniquement à l'accéléromètre qui se trouve au devant de la ceinture. Notre montre connectée a pour seul but la communication en cas de problème. Contrairement à nos concurrents, la vente de nos produits ne sont pas réservés exclusivement aux particuliers. En effet, des partenariats avec des maisons de retraite et des structures de service sont cohérents.

Scénario d'usage du produit ou du concept envisagé

  • Description de l'utilisateur type

Notre produit est principalement destiné à aider les seniors, mais aussi à tout adultes à risque de chute (personnes handicapées, en rééducation...). Son utilisation est simple d’usage, aucun pré requis n'est nécessaire pour les utilisateurs de la ceinture et leur famille.

  • Scénario d'utilisation du produit

La grand-mère de Timothée âgée de 77 ans vit désormais seule depuis le décès de son mari. Timothée est donc inquiet pour sa grand-mère qui n’a plus personne sur qui compter en cas de problèmes comme par exemple une chute. Par chance, il entend parler de notre produit Securit’Air : ce dernier évitera à sa grand-mère de se blesser lors de ses chutes et le préviendra si cela arrive. Nous proposons un système d’alerte complet selon la situation : en cas de suspicion de chute, le système se déclenche. En effet, notre airbag accompagnera son utilisateur, diminuant considérablement les risques de fractures ou autres désagréments au niveau du bassin. De plus, un message sera envoyé sur la montre demandant à la victime s’il y a eu une chute. Si la grand-mère de Timothée répond non, il suffira juste de changer la cartouche de l’air bag en suivant la notice donnée. Si elle répond oui, cela signifie que sa grand-mère a chuté mais est consciente. Elle sera donc mise en contact avec un service d'assistance qui appelle les urgences ainsi qu’un proche prédéfini en fonction du besoin. S’il n’y a pas de réponse après 30s, notre service appelle directement chez la personne âgée pour confirmation et s’il n’y a toujours pas de réponses, on appelle les urgences et le proche. Dans ces conditions, Timothée n’a plus d’inquiétude à avoir pour sa grand-mère qui peut donc continuer à vivre de façon autonome

Analyse du projet

Réponse à la question difficile

  • Question :

Comment se déroule le processus d'appel des premiers secours ?

  • Réponse :

L'appel aux premiers secours s'effectuera si l'usager se trouve à domicile, où il est le plus susceptible d'être isolé, le contact se réalisant grâce à une montre connectée. Il rentre alors en communication avec l'assistance sans avoir besoin de décrocher son appareil téléphonique. Il existe plusieurs centres d’assistance en France. Le délai moyen exigé est de trois minutes maximum.

En cas de chute violente où il peut y avoir une perte de connaissance de l'utilisateur, le Airbag de la ceinture se déclenchera. La personne sera donc automatiquement mis en relation avec le centre de veille et d’assistance qui contactera vos proches et organisera les secours locaux (pompiers, SAMU, gendarmerie) si nécessaire.

En cas de chute moins brutale mais qui peut être handicapante si l'utilisateur n'arrive pas à se relever seul, il pourra contacter manuellement l'assistance. Ceci s'effectuera grâce à un bouton dont le fonctionnement est similaire aux bracelets antichute.

Choix du POC

Pour la preuve de concept nous allons nous concentrer sur certains aspects de notre projet. A l'aide d'un accéléromètre et d'une carte Arduino nous allons essayer de détecter le cas d'une chute. Une fois la chute détectée un signal Bluetooth sera émis afin d'envoyer une notification aux proches. Ceci leurs permettra de contacter l'utilisateur de la ceinture et donc d'évaluer le besoin d'intervention des premiers secours.

Préparation du POC

Remplir au plus tard pour le 14 septembre pour que l'école fasse les achats.

les matériaux et pièces dont vous souhaitez disposer le 27 septembre :

pour les matériaux : les références sur les sites https://www.leroymerlin.fr/ ou https://www.michaud-chailly.fr/

pour tout autre besoin, soyez très précis.


Notre Liste :

-Carte Arduino

- Accéléromètre (GY-61)

-Module récepteur émetteur bluetooth (HC-06 ou HC-05)

-Bouton pressoir ( B3F-1020)

Seconde partie : Réalisations

Dossier technique de la preuve de concept

Compte-rendu de la réalisation du POC

Pour réaliser notre preuve de conception POC, nous nous sommes concentrés sur l'aspect électronique. L'équipe technique a dû programmer la carte Arduino afin que l'accéléromètre détecte une chute et que l'émetteur Bluetooth envoie un signal au téléphone en cas de chute. Après plusieurs tentatives nous avons réussi à créer ce système d'alerte et de détection de chutes. Il ne restera plus qu'à insérer ce système dans une ceinture et le connecter aux airbags afin qu'ils se gonflent lors d'une chute pour protéger l'utilisateur.

Voici le montage de la carte Arduino avec l'accéléromètre et l'émetteur Bluetooth :

2021 P11 batterie.jpg












Voici le programme permettant à notre système de détection de chute et d'envoi d'alerte de fonctionner :

#include <SoftwareSerial.h>   // librairie pour creer une nouvelle connexion serie max 9600 baud
#define PIN_LED 7
SoftwareSerial BTSerial(10, 11); // RX | TX  = > BT-TX=10 BT-RX=11
int varx;
int vary;
void setup()
{
  Serial.begin(9600);
  Serial.println("Enter a command:");
  BTSerial.begin(9600);  // HC-05 9600 baud
  pinMode(8,INPUT_PULLUP);
  pinMode(A0,INPUT);
  pinMode(A1,INPUT);}
void loop(){
  varx=analogRead(A1);
  vary=analogRead(A0);
  String message;
    // Boucle de lecture sur le BT
    // Reading BT
    while (BTSerial.available()){
      // Lecture du message envoyé par le BT
      // Read message send by BT
      message = BTSerial.readString();
      // Ecriture du message dans le serial usb
      // write in serial usb
      Serial.println(message);
    }
    // Boucle de lecture sur le serial usb
    // Reading serial usb
    while (Serial.available()){
      // Lecture du message envoyé par le serial usb
      // Read message send by serial usb
      message = Serial.readString();
      // Ecriture du message dans le BT
      // write in BT
      BTSerial.println(message);
    }
    if (vary<200 or vary>300 or varx<200 or varx>300){
      BTSerial.println("Est tombé et prévenue par une chute");
      delay(1000);
    }
    if( digitalRead(8) == LOW){
      BTSerial.println("Est tombé et est prévenu par bouton");      
    }

Ce programme Arduino nous indique donc que si la personne varie trop selon l'axe x et/ou y, celui-ci préviendra alors sur un terminal sur le téléphone qu'elle est tombée. De même en appuyant sur le bouton, il y aura un message sur le terminal qui indiquera que la personne est tombée.

Résultats et Bilan

Nous avons donc réussi à programmer la carte Arduino ainsi que l'accéléromètre afin qu'ils détectent une chute. De plus lorsque la chute est détectée, une notification est envoyée sur un portable afin de prévenir les proches de l'usager qui a chuté. Ce message est envoyé à l'aide d'un émetteur Bluetooth relié à la carte Arduino.



Notre vidéo

Business Model Canvas

Le marché

Il est fréquent que les personnes âgées tombent à domicile ou dans des établissements spécialisés. Malheureusement, cela a de nombreux effets sur l'autonomie des personnes âgées. En effet, les chutes sont la troisième cause d'hospitalisation en médecine d'urgence et la première cause d'accidents mortels chez les personnes âgées. Elle représente donc le véritable fléau causé par divers facteurs personnels, comportementaux ou environnementaux. Ainsi, la prévention et la détection des chutes sont donc essentielles. Notre ceinture anti chute sera donc destinée principalement aux personnes âgées ayant des difficultés à se déplacer ou bien aux seniors vivant isolés. Elle pourra cependant etre également utile aux personnes en période de rééducation qui sont également plus sujets aux chutes. Elle permettra de les accompagner au quotidien et de limiter leurs risques d'accidents graves.

La stratégie commerciale et la communication

Notre ceinture antichute à pour but d'accompagner les personnes les plus fragiles dans leur quotidien afin de leur garantir une sécurité permanente. Afin de toucher le plus de personnes possible, nous devons développer un système de communication et une stratégie commerciale.

  • Stratégie commerciale

Notre stratégie commerciale reposera avant tout sur une fidélisation du client. En effet nous avons pour but de proposer notre ceinture par un système d'abonnement. Cet abonnement permettrait la maintenance de la ceinture (mise en place de nouvelles cartouches de gaz, réparations en cas de problèmes...) mais également prendrait en charge les frais téléphoniques en cas d'appel avec les premiers secours. Cet abonnement serait proposé par l'intermédiaire de banques, d'assurances ou de mutuelles. En effet ces institutions ont l'habitude de proposer des services d'aide aux personnes dans le besoin.

  • Communication

Afin de sensibiliser le plus grand nombre, notre communication se fera de différentes manières.

Tout d'abord via un site internet et des réseaux sociaux. Effectivement ces moyens de communication pourront d'avantage toucher les proches (souvent plus connectés) des futurs usagers de la ceinture. Ils permettraient également une démonstration vidéo de l'équipement. Ceci rassurerait les clients quant à la fiabilité de la ceinture et cela pourrait les inciter à acheter.

Ensuite des affiches pourraient également être mises en place dans les groupements d'achats pharmaceutique. Ce sont des endroits régulièrement fréquentés par les personnes âgés qui sont nos principaux clients. Ces publicités pourraient les encourager à investir dans notre équipement qui leur apporterait une sécurité supplémentaire.

Enfin les banques, mutuelles et assurances pourraient faire la promotion de notre ceinture auprès de leurs clients.

Les moyens (équipe, matériel, prestataires et fournisseurs)

Afin de fabriquer notre ceinture nous avons besoin de partenaires ainsi que de ressources (équipe et matériel).

  • Partenaires et fournisseurs

Nos partenaires clés sont les banques, les assurances et les mutuelles qui nous permettrons de vendre notre produit tout en assurant une relation avec le client. Nous devrons également nous associer avec des distributeurs de produits de conception électronique (comme Lextronic, Farnell...), avec une entreprise qui produit des airbags et enfin avec un fournisseur de ceintures polyvalentes.

  • Matériel

Pour fabriquer notre ceinture nous avons besoin de différents matériels. Nous avons tout d'abord besoin de matériel électronique afin de détecter la chute de l'usager. Pour cela une carte Arduino ainsi qu'un accéléromètre sont nécessaires. De plus nous avons besoin d'un coussin gonflable de sécurité. C'est une membrane flexible, dans laquelle un gaz est très rapidement injecté par une réaction chimique explosive. Ceci permet de gonfler l'enveloppe et ainsi amortir un choc. Pour gonfler ce coussin des cartouches de gaz seront évidemment nécessaires. Il faudra également une ceinture pour supporter tous ces équipements. Enfin une montre connectée au système de détection de chute sera indispensable afin de permettre un contact avec les secours.

  • Equipe

Pour finir une équipe sera essentielle pour la fabrication de notre ceinture. Elle sera composée d'un ingénieur en électronique embarquée, d'un ingénieur chef de produit, d'un ingénieur en conception mécanique, d'un designer, d'un responsable marketing et de techniciens afin d'assembler tous les éléments et d'assurer la maintenance de l'appareil.


Supports de communication

Notre présentation

Compte rendu de votre rencontre avec le référent-école

Notre Compte-rendu

Suite au rendez vous avec notre référent, on nous a conseillés de nous concentrer principalement sur une partie de la maquette car le POC est assez compliqué à réaliser dans sa globalité. En effet gonfler le AirBag en cas de chute requière du matériel et des connaissances en dehors de nos moyens. Nous nous sommes donc concentrés sur la partie électronique en fabriquant le système d'alerte et de prévention de chute à l'aide d'une carte Arduino et d'un accéléromètre. Pour aller plus loin dans notre POC nous avons prévu d'intégrer un émetteur Bluetooth qui envoie un message aux proches de l'usager en cas de chute.

Dossier compétence

Notre retour d'expérience