PCIS 2018/2019 P14

De Projets Polytech'Lille
Aller à : navigation, rechercher

Première partie : Définition du projet

Partie à compléter avant le 12 septembre.

Généralités

l'équipe de choc!

Nom du projet

e-pluchure

Nom de l'équipe

Katorze

Membres de l'équipe

 Adrien Descamps (IC2M)
 Klervi Cochet (GTGC)
 Yasmin Erriadi (GBIAAL)
 Yassine El Bartali (CM)
 Manon Delespierre (GIS)
 Vincent Dubois (IMA)

Description-résumé (10 lignes max)

Les déchets organiques représentent 30% des déchets annuels d'un foyer, la majorité de ces déchets n'est pas compostée et est détruite, ce qui représente une perte d'énergie. E-pluchure est un projet global participatif regroupant une application connectée à une poubelle munie d'une balance ainsi qu'un système de collecte des déchets. Ce concept permettrait d'encourager les particuliers à composter leurs déchets en instaurant un système de récompense en partenariat avec les producteurs qui utiliseront le compost pour leurs cultures.

Présentation du concept

Objectifs

Clients et bénéficiaires

Dans ce concept, il existe deux types d’usager, premièrement les utilisateurs urbains souhaitant se débarrasser de leurs déchets organiques de manière écologique. D’autre part, les maraîchers souhaitant réaliser un compost afin augmenter le rendement de leurs cultures. Il n’y a pas d’échange d’argent entre les deux types d’utilisateur, les agriculteurs offrent une certaine partie de la production ou une réduction sur leurs prix aux personnes qui leurs donnent des déchets. La ville où est installé ce projet en est aussi un acteur principal. En effet, elle permet le financement du matériel nécessaire et elle fournit un emplacement pour les poubelles.

Modèle économique

Le concept est basé sur un principe d’échange entre consommateurs et producteurs. En donnant ses déchets végétaux l’utilisateur gagne des points en fonction du poids des ordures qu’il dépose. Grâce à l’application mobile, il peut cumuler ces points et les échanger contre des produits ou réductions auprès des producteurs. Le maraicher reçoit gratuitement les déchets organiques et peut en disposer pour faire du compost. En échange, il s’engage à offrir ses produits/réduction. Le gain d’argent est engendré par des publicités d’entreprises locales en adéquation avec notre philosophie sur l’application mobile ainsi que par des subventions de la ville et la région. Cet argent permet le financement des poubelles, de la maintenance du matériel et du transport des déchets des zones de collecte aux producteurs.

Moyens humains et matériels à réunir

Moyens humains :

  • développeur de l'application
  • achat du matériel et gestion du budget
  • conception de la poubelle-balance connectée + construction
  • contact avec la ville (emplacement pour les bennes) et les producteurs

Matériel :

  • bennes
  • balances
  • matériel pour réaliser la connexion balance/application
  • camion pour le transport

Actions à développer

Pour mener à bien notre projet, il est nécessaire de :

  • acheter le matériel
  • trouver les lieux d'installation des bennes
  • créer l'application
  • créer des poubelles-balances connectées
  • installer des bennes
  • lancer l'application et le système
  • rechercher des partenaires

Positionnement par rapport à deux concurrents

Analyse du premier concurrent

Notre premier concurrent est une association bordelaise qui se nomme "[Les détritivores|https://https://les-detritivores.org/]". Elle a pour but de collecter des bio-déchets auprès des restaurants collectifs et des restaurateurs de la région afin de produire du compost. Leurs actions consistent à mettre à disposition des restaurants des bacs pour leurs déchets organiques pour ensuite venir les collecter lorsqu'ils sont remplis. Tous les déchets sont traités et stockés dans une zone de compostage où ils s'occupent d'en faire un composte de qualité afin de le vendre aux paysagistes et jardiniers de la région. Un de leur futur projet est d'étendre leurs actions à tous les particuliers mais d'une manière plus simple et qui ne demanderai pas de collecte. En effet, ils souhaitent développer une application qui utiliserait le principe de géolocalisation afin de mettre en relation les détenteurs de biodéchets et ceux qui font du compost à domicile.

Analyse du second concurrent

« Des jardins et des hommes » est une association lilloise créée en 2007 et constitue notre second concurrent. Elle est à l’origine de nombreuses initiatives liées à l’écologie comme la création de jardins écologiques ou encore la valorisation de la nature en ville. Plus particulièrement, elle met à disposition 13 sites de compostage collectifs dans la métropole lilloise et propose des ateliers de formation des habitants à l’utilisation de ces bacs. Elle forme également des habitants référents chargés de l’entretien des bacs. Le compost peut ensuite être récupéré par les utilisateurs ou l’association pour ses activités d’agriculture urbaine.

Notre différenciation

L’association « les détritivores », contrairement à e-pluchure, se base sur un public différent et beaucoup plus restreint. En effet, seuls les restaurateurs sont donneurs de leurs déchets organiques. De plus, les donneurs de compost ne reçoivent aucune contrepartie en donnant leurs déchets, ce qui semble être moins motivant pour adhérer au projet. Le modèle économique est différent selon notre projet et l’association. Les détritivores se financent par la vente de leur compost alors que e-pluchure gagne de l’argent grâce à l’ajout de publicités sur l’application.

Le projet « e-pluchure » se différencie de celui de l’association « Des jardins et des hommes » car il s’adresse aux habitants mais également aux producteurs demandeurs de compost. De plus il propose aussi aux utilisateurs un système de récompenses et leur permet d’obtenir des réductions sur leurs achats de légumes grâce à l’application.

Scénario d'usage du produit ou du concept envisagé

Description de l'utilisateur type

Notre premier utilisateur type est un citoyen urbain soucieux de l’environnement, souhaitant valoriser ses déchets organique ainsi que favoriser l’agriculture locale. C’est aussi une personne consommant des végétaux régulièrement et qui est à l’aise avec les technologies, en effet il doit posséder un smartphone afin de télécharger l’application. Toutes les classes sociales sont visées, les étudiants pourront obtenir des fruits et légumes à moindres prix et les personnes plus aisées participeront activement au développement des producteurs locaux.

Notre second utilisateur type est un maraicher ayant une partie ou la totalité de sa production bio. Il utilise régulièrement du compost pour augmenter la rentabilité de ses productions et le prépare lui même mais ne produit pas assez de déchet organique pour créer beaucoup de compost. Il peut également commencer à créer son compost afin de l’utiliser dans le futur pour ses productions grâce aux déchets qu’il pourra récupérer grâce à notre application. Cet utilisateur a aussi pour but de se faire de la pub auprès des consommateurs de proximité.

Scénario d'utilisation du produit

Paul est un étudiant vivant en appartement, il mange beaucoup de fruits et légumes. Ayant un petit logement, il ne peut pas se permettre d’avoir une autre poubelle pour ses déchets organiques. Grâce au projet e-pluchure, il peut aller déposer ses déchets dans la poubelle-balance dans un des espaces dédiés de son quartier. Selon le poids de ses ordures, Paul va récolter des points qu’il peut comptabiliser dans l’application d’e-pluchure. Thomas agriculteur et utilisateur de l’application va récupérer les déchets de Paul et des autres citoyens, il va pouvoir en faire du compost et l’utiliser dans ses champs . Quelques temps après, Paul a faim et n’a plus de légumes ni de fruits. Mais grâce à l’application, il va pouvoir localiser un des agriculteurs de l’application et va pouvoir lui échanger ses points obtenues contre quelques fruits et légumes de sa production.

Analyse du projet

Réponse à la question difficile

Comment garantir le respect des lois et des normes ? Nous décidons d'abandonner le caractère bio des aliments produits par les agriculteurs car il est trop difficile de garantir que les déchets qu'ils récupèrent soient bio. Nous nous concentrons plutôt sur l'aspect local de notre projet, en effet nous encourageons les particuliers à se fournir en fruits et légumes chez des producteurs proches de chez eux mais aussi à recycler leurs déchets organiques. Les deux parties (d'un coté le maraicher et de l'autre coté, l'utilisateur de l'application) concluent un contrat sans contrepartie monétaire (contrat à titre onéreux). Ainsi, lorsque le producteur procure une « contrepartie » constituée par un « avantage », alors le contrat soumet le producteur à payer la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

https://www.village-justice.com/articles/Les-contrats-titre-gratuit-sans-contrepartie-pecuniaire-sont-ils-legaux,24683.html

Choix de l'illustration

Notre illustration est l'application permettant de mettre en interaction les particuliers et les producteurs. Elle comportera une carte interactive, un compteur de point et chaque agriculteur aura un profil personnalisé.

Seconde partie : Développement

Partie à compléter pour le 2 octobre.

Dossier économique

Le marché

Pour mener à bien notre projet, il est nécessaire d’effectuer une analyse du marché. En effet, nous pouvons diviser nos clients en 2 catégories. D'une part, nous avons les personnes issus du milieu urbains qui veulent prendre l'initiative de trier leurs déchets organiques (ce projet se dirige plus particulièrement vers les ménages n'ayant pas de jardin). D'autre part, nous ciblons les producteurs locaux. Pour cela, nous nous basons sur un modèle économique n’impliquant pas de flux monétaire direct entre ces deux parties. Nous financerons notre projet grâce aux publicités présentes sur l'application. Ce financement permettra de la mettre en place et de la faire vivre dans le temps. Notre point de départ sera de privilégier une zone géographique restreinte tel qu'un quartier afin de tester la faisabilité du projet.

La stratégie commerciale et la communication

Nous nous différencions de nos concurrents en proposant un système de points et en reliant les utilisateurs avec les agriculteurs locaux. Afin de promouvoir notre projet, nous allons créer une page Facebook décrivant notre concept.

Les moyens (équipe, matériel, prestataires et fournisseurs)

Notre équipe sera composé des 6 dirigeant de l’association (Nous même, fondateur de e-pluchure) ainsi que des bénévoles afin de tenir les fonctions qui permettront à l'association de fonctionner convenablement (comme par exemple, un trésorier ou encore un responsable communication). Il est nécessaire de remarque que le matériel utilisés tels que la benne ou la masse seront achetés auprès d'entreprise. Grâce à ces achats, nous pourrons créer des relations et des partenariats.

De plus, nous avons pour ambition de collecter assez souvent le compost à l'aide d'un camion prêtés par la ville de Lille qui, nous l’espérons, encouragera notre initiative de réduire le gâchis de matière organique (La collecte du compost se fera que si la benne est rempli).

Tableau de financement

Plan de financement Démarrage sur 1 an

(description)

Démarrage sur 1 an

(montants)

Année normale

(description)

Année normale

(montants)

Immobilisation incorporelles
  • locaux
  • frais de personnel
  • autres communication
  • Pas de locaux particulier, emplacement pour les bennes prêtés par la mairie de Lille
  • Un développeur d'application (la première année, le développeur sera un bénévole ou un dirigeant de l'association) et une personne travaillant pour la mairie de Lille pour faire la livraison de compost rémunéré environ 1500€/mois
  • Nous utiliserons Facebook initialement pour nous faire connaitre (aucune subvention versé à Facebook pour notre publicité)
  • Loyer estimé à 500€ par mois pour environ 30 m² afin d'y disposer nos bennes. La première année, nous lancerons qu"une seule benne dans un seul quartier soit un montant de 6000€/an
  • Frais de personnel estimé à 18 000 € par an
  • Emplacement de 30 m² pour environ 10 bennes (une environ par quartier de Lille)
  • Salaire du développeur. Celui ci s'occupera également de la maintenance de l'application. Cette personne sera rémunéré 3000€/mois.
  • Salaire de 3 salariés s"occupant du ramassage du compost payés 1500€/mois
  • Loyer de 6000€ par an par benne soit 60 000€ à l'année pour la totalité des bennes
  • Salaire développeur: 36000€/an
  • Salaire personnel de Lille: 54000€/an
Immobilisations corporelles (investissements)
  • installation (aménagements)
  • mobilier et matériel
  • 1 Balance
  • 1 Benne
  • Camion
  • 600€
  • 1000€ pour une benne
  • Gratuit (prêt)
  • 10 balances
  • 10 bennes
  • Camion prêté par la ville
  • 6000€
  • 10 000€
  • Gratuit
Remboursement annuel du capital de l'emprunt
  • 20 000 €
  • 20 000 €
Besoin en fonds de roulement
  • constitution
    • stock
    • loyer
    • assurance
    • publicité
  • Loyer (500€ x 10 emplacements)
  • Assurance (responsabilité civile de l'association, des dirigeants de l’association et des bénévoles)
  • Publicité via les réseaux sociaux
  • Aucun stock particulier
  • 60 000€/an
  • 1200€/an
  • Gratuit
  • Loyer (500€ x 10 emplacements)
  • Assurance (responsabilité civile de l'association, des dirigeants de l’association et des bénévoles)
  • Publicité via les réseaux sociaux
  • 60 000€/an
  • 1200€/an
  • Gratuit
Total besoins
  • 106 800 €
  • 247 200 €
Capitaux propres
  • apport personnel
    • apport en nature
    • apport en numérique
  • apport des associés
Emprunts
  • Emprunt auprès de la banque d'un montant de 150000 € à un taux de 2% sur 15 ans
  • 150 000 €
Aide, prime, subvention
  • Mairie de Lille
  • Région des Hauts de France
  • 50 000€
  • 50 000€
  • Mairie de Lille
  • Région des hauts de France
  • 20 000€
  • 50 000€
Ventes estimées
  • Chiffre d'affaire dues aux publicités sur l'application
  • 90 000€
  • Chiffre d'affaire dues aux publicités sur l'application
  • 90 000€
Total ressources
  • 446 800€
  • 407 200€

Dossier technique de l'illustration

Analyse

Bilan

Illustration.png


Supports de communication

Supports de présentation

Notre présentation

Présentation de l'illustration

Notre vidéo