PCIS 2018/2019 P23

De Projets Polytech'Lille
Aller à : navigation, rechercher

Première partie : Définition du projet

Partie à compléter avant le 12 septembre.

Généralités

Photo de l'équipe

La ruche au campus

HIVE

FOFANA Aiba
GUILLOMON Rémi
HUBERT Marine
LEBORGNE Joanna
LE ROUX Raphaël
QUINZIN François
SALLANDRE Léo
STEUNOU Marc


La ruche est une plateforme mettant en relation directe les producteurs et les consommateurs favorisant ainsi le circuit court. Les consommateurs peuvent se connecter sur le site, trouver la ruche la plus proche et commander les produits qu'ils souhaitent aux producteurs de la région. Ils retirent ensuite toutes leurs commandes au même endroit et au même moment.

L'idée est de créer une ruche sur le campus, ouverte à tous, pour faciliter l'accès aux produits frais. Le regroupement au même endroit de tous les types de produits : crèmerie, boucherie, primeur... pousseraient certainement plus de personnes à faire l'effort de consommer frais et local.

Présentation du concept

Objectifs

Clients :

La ruche étant présente sur le campus les étudiants et le personnel de l'université sont nos cibles principales. Cependant toute personne intéressée peut accéder à la ruche.

Modèle économique :

La création de notre projet nécessite un investissement léger qui correspond aux dépenses liées à la promotion de notre initiative. Les fonds nécessaires seront apportés par un financement participatif sur internet ou encore un investissement personnel des collaborateurs.

Moyens humains et matériels à réunir :

Afin de mettre en place la distribution des commandes un local est indispensable pour accueillir les acheteurs et producteurs. Ce local doit être disponibles aux horaires correspondant.
Des bénévoles ou membres de l’association peuvent être présent pour la remise en main des produits. Les producteurs peuvent également être sur place pour effectuer eux-même cette tâche.

Actions à développer :

Dans l’objectif de recenser les personnes susceptibles d’utiliser notre service, un sondage sera réalisé pour connaitre le nombre d’utilisateur potentiel, les produits recherchés par les consommateurs, ainsi que l’horaire de réception des commandes le plus adapté.

Tout d'abord, pour vérifier la viabilité de notre projet, il est intéressant d’effectuer un comparatif entre la ruche et ses concurrents.
Pour que la ruche puisse fonctionner correctement, la création d’une association est nécessaire afin de gérer le flux financier et l’organisation générale.
En outre, notre ruche doit être reconnue, pour cela, des démarches doivent être effectuées sur le site de la ruche qui dit oui!
A la suite du sondage, un travail de contact avec les producteurs doit être réalisé pour pouvoir proposer aux clients les produits les plus demandés.
Pour que notre projet soit un succès, il est important que le maximum de personne soit prévenu de la création de notre ruche, pour cela des campagnes visant a promouvoir notre ruche auront lieux au sein du campus universitaire et plus particulièrement lors des évènements importants présents sur ce dernier.
Enfin, les membres de l'association devront organiser la première distribution de commandes.

Positionnement par rapport à deux concurrents

Analyse du premier concurrent : la grande distribution

La ruche se positionne comme une alternative à la grande distribution, son premier concurrent. En effet ce dernier offre un large choix de produits, alimentaires ou non. Cela permet donc au client de réaliser l'ensemble de ses courses à un seul et unique endroit, et à tout moment, ce que la ruche ne peut offrir car elle propose uniquement des services alimentaires et sur un créneau défini. Enfin la grande distribution propose des prix plus variés et abordables pouvant s'aligner sur les différents budgets de ses clients.

Néanmoins, cela se fait en dépit de la qualité des produits pour le consommateur. En effet, les nombreuses étapes précédant la mise en rayon nécessitent des additifs pour une longue conservation du produit. De plus, les différents trajets pour acheminer les produits rendent la traçabilité plus difficile à mettre en œuvre et représentent une empreinte carbone plus importante.

Analyse du second concurrent : les marchés

Les marchés constituent un endroit où les agriculteurs peuvent vendre leurs produits directement au public. Ils nous permettent d’acheter des produits de saisons.

Les habitants des villes peuvent profiter d'une variété de produits frais et locaux, tout en apprenant à connaître les hommes et les femmes qui les cultivent.
Les marchés sont également une façon conviviale et familiale de magasiner. En effet, les producteurs peuvent nous donner des conseils et nous informer sur les différentes variétés de produits qu’ils cultivent. Nous avons donc une idée de la composition de notre panier. En outre, l’absence d’intermédiaire permet de bénéficier de prix bas. Les marchés permettent également de faire vivre l’économie locale.

Cependant, les marchés présentent des aspects négatifs. Tout d'abord, une grande quantité d'aliments est placée sur les étalages et tout n'est pas vendu. Finalement, de la même façon qu'en grandes surfaces, nous passons du temps à chercher chaque élément de notre liste de courses.

Analyse du troisième concurrent : L'AMAP

L’Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP) permet aux consommateurs de recevoir chaque semaine (ou tous les 15 jours) des produits locaux. L’AMAP tout comme les ruches relie les producteurs et consommateurs.

L’avantage des AMAP réside dans la fraîcheur des produits proposés par les producteurs : les aliments distribués sont récoltés le jour même ou dans la semaine. Ces produits sont issus des moyens de production minimisant l’usage de pesticides, d’engrais chimiques, etc.
Les producteurs sont sûrs de trouver des acheteurs parce que les commandes sont passées à l’avance.

Cependant, les AMAP comportent également des inconvénients. En effet, les paniers d’aliments distribués sont payés en avance (sur une période allant de 6 à 12 mois). Aussi, les produits sont achetés en aveugle : le consommateur n’a pas idée de la composition de son panier. De plus, le consommateur doit être disponible pour aider le paysan qui est victime d’un sinistre quelconque et qui sollicite son aide. Enfin, les seuls produits proposés dans les AMAP sont les fruits et les légumes.

Notre différenciation

Contrairement à ses concurrents, la ruche est un système de vente directe qui s’organise via internet, ce qui signifie que le consommateur est complètement libre dans le choix de ses produits. Aucun engagement n'est nécessaire.
L’offre est plus développée dans les ruches : fruits et légumes, viande, boissons, ou encore les produits disponibles en crémerie, boulangerie et pâtisserie, épicerie. Tout est frais et local.
Les consommateurs sont directement en contact avec les producteurs, il n’y a donc aucun intermédiaire.
Aussi il y a moins de gaspillage dans le système des ruches car les personnes commandent exclusivement ce dont ils ont besoin avec un budget bien précis.
En outre, le trajet des aliments est réduit de manière drastique par rapport aux grandes surfaces. Ainsi, pour chaque aliment, moins d'additifs sont nécessaires, la traçabilité est facilitée et l'empreinte carbone est moindre.
Enfin, le dernier concurrent potentiel est les autres ruches déjà existantes dans Lille. Nous nous différencions d'elles dans la mesure où elles sont assez loin du campus pour ne pas entrer en concurrence.
Nous souhaitons aussi faire venir directement les producteur sur le campus.

Scénario d'usage du produit ou du concept envisagé

Description de l'utilisateur type

L'utilisateur type de notre service est une personne travaillant ou étudiant sur le campus universitaire et qui souhaite pouvoir acheter des produits frais et locaux de façon rapide et simple.

Scénario d'utilisation du produit

Le scénario d'utilisation est très simple. Tout d'abord la personne doit s'inscrire sur le site de la ruche qui dit oui.[1] Cette personne peut ensuite choisir notre ruche puis commander les produits qu'elle souhaite. Après payement, un numéro de commande est donné. La personne doit ensuite se présenter pendant le créneau horaire de la ruche pour récupérer ses produits. Si le client n'est pas satisfait, il peut demander un remboursement ou un échange de ses produits.

Analyse du projet

Comment amener les producteurs dans notre ruche ?

La question qui nous a été posée était de savoir comment nous comptions convaincre les producteurs de rejoindre notre ruche.
Pour cela, nous devons d'abord leur montrer qu'il existe une réelle clientèle, prête à commander leurs produits sur le campus.
Nous allons donc créer un sondage qui sera envoyé à tous les étudiants pour savoir combien de personnes sont intéressées et par quels produits. Nous espérons que les étudiants du campus seront motivés par cette opportunité et participeront à ce sondage afin de valoriser ce projet aux yeux des producteurs.
Enfin, tâchant de limiter les déplacements des producteurs, nous envisageons de faire notre distribution le même jour que les autres ruches du secteur, sans entrer en concurrence avec celles-ci car elles ne touchent que très peu d'étudiants.

Choix de l'illustration

Comme nous utiliserons la plateforme "la ruche qui dit oui" déjà existante, nous n'aurons pas d'efforts à fournir pour cet aspect. Nous allons donc préparer une campagne de communication : affiches, prospectus, réseaux sociaux, mails... De plus, nous mènerons le projet de la ruche le plus loin possible jusqu'au jour de la soutenance (création d'une association, ouverture d'un compte en banque, sondages, choix du local, accords avec les producteurs, lancement de la campagne de communication, ouverture de la ruche, première distribution) et espérons le voir aboutir pleinement dans les mois qui suivront la soutenance.

Seconde partie : Développement

Partie à compléter pour le 2 octobre.

Dossier économique

Le marché

Le concept est destiné principalement aux étudiants et personnel du campus Lille 1. Cependant toute personne intéressée peut utiliser notre service. Les personnes soucieuses de leur alimentation et de leur impact sur l'environnement mais n'ayant pas le temps d'effectuer leurs achats directement auprès des producteurs locaux sont nos cibles privilégiées. Nous ne vendons pas de produits, nous sommes juste un intermédiaire permettant de mettre en contact les producteurs avec les consommateurs. Le consommateur paye ses produits sur la plateforme "laruchequiditoui" au moment de sa commande. Cependant nous récupérons 10% du montant total des ventes, ce qui permettra de faire vivre notre association à travers différents évènements que nous organiserons ainsi que de payer les frais de fonctionnement. Les clients qui nous permettrons de lancer notre activité seront les usagers du campus de Lille 1.

La stratégie commerciale et la communication

Logo

Deux concurrents que nous avons identifiés sont les AMAP et les marchés car eux aussi permettent le contact entre les producteurs et les consommateurs. Néanmoins notre initiative se différencie d'eux selon plusieurs points :

  • Le regroupement de plusieurs catégories de produits
  • La rapidité et la facilité pour effectuer ses achats
  • Le choix
  • L'accueil et les évènements organisés par l'association

Les commandes se font par le client via la plateforme internet ou l'application mobile de "laruchequiditoui". La distribution des commandes s'effectuera dans un local prêté par la MDE. Nous avons choisis d'appeler notre association "The Hive" en référence au nom de "ruche", notre logo se compose d'une abeille soulevant un panier de légume.

Pour lancer notre service et toucher un maximum de personnes possible nous allons mettre en place une campagne de communication. Cela passe en premier lieu par un sondage définissant les attentes des clients. Ensuite des flyers seront distribués dans l'université. De plus une communication sur les réseaux sociaux sera présente pour informer les utilisateurs concernés des évènements et actualités de notre association.

Les moyens (équipe, matériel, prestataires et fournisseurs)

L'équipe déployée est celle qui constitue l'association The Hive.
Au lancement du projet, elle aura pour mission de contacter les producteurs présents sur la plateforme.
Des efforts devront aussi être déployés pour la communication du démarrage du projet.

Le moyen matériel nécessaire se résume au local de la MDE. Il devra être aménagé pour la réception des différents produits à vendre.
Des tables et des réfrigérateurs seront disponibles pour les stocker et les conserver le temps de la vente.
L'équipe aura enfin pour charge d'accueillir les producteurs ou de distribuer les produits en cas d'absence, et de recevoir les clients sur la plage horaire définie.

Tableau de financement

Plan de financement Démarrage sur 1 an

(description)

Démarrage sur 1 an

(montants)

Année normale

(description)

Année normale

(montants)

Immobilisation incorporelles
  • locaux
  • frais de personnel
  • autres communication

- Local de la MDE (gratuit)

- Aucun
- Fonds pour la communication


- Aucun

- Aucun
- 250€

Fonds pour la communication 250€
Immobilisations corporelles (investissements)
  • installation (aménagements)
  • mobilier et matériel
Prêt de tables et réfrigérateurs 0€ Prêt de tables et réfrigérateurs 0€
Remboursement annuel du capital de l'emprunt Aucun 0€ Aucun 0€
Besoin en fonds de roulement
  • constitution
    • stock
    • loyer
    • assurance
    • publicité
- Inscription au Journal Officiel des Associations

- Assurance
- Frais bancaires
- Poste et frais téléphoniques

- 50€

- 40€
- 120€
- 50€

- Assurance

- Frais bancaires
- Poste et frais téléphoniques

- 40€

- 120€
- 50€

Total besoins 510€ 460€
Capitaux propres
  • apport personnel
    • apport en nature
    • apport en numérique
  • apport des associés
- Pas de capitaux propres

- 10% des ventes en frais de fonctionnement

- Pas de capitaux propres

- 10% des ventes en frais de fonctionnement

Emprunts Aucun 0€ Aucun 0€
Aide, prime, subvention Aide pour la communication ? 0€ Aide pour la communication ? 0€
Ventes estimées Association à but non lucratif 0€ Association à but non lucratif 0€
Total ressources 10% du prix des ventes 10% du prix des ventes

Dossier technique de l'illustration

Analyse

Notre projet n'étant pas un objet matériel mais un service, nous avons choisi comme illustration nos supports de communication.
En effet, pour définir la demande des étudiants nous avons créé un sondage dont les résultats sont ci-dessous. Ainsi nous avons pu déterminer le nombre potentiel de personnes intéressées mais aussi l'heure la plus appropriée pour la distribution des commandes.


Sondage1.png Sondage2b.png Sondage3.png


Nous avons également créé un flyer pour pouvoir se faire connaître des étudiants sur le campus. Le flyer contient les informations principales de la ruche, le principe, l'endroit et l'heure de distribution des commandes.

Flyer recto.png Flyer verso.png

Bilan

Déclaration de statut de l'association
Procès verbal de l'assemblée constitutive



Supports de communication

Supports de présentation

Notre présentation

Présentation de l'illustration

Notre vidéo