PCIS 2018/2019 P30

De Projets Polytech'Lille
Aller à : navigation, rechercher

Première partie : Définition du projet

Partie à compléter avant le 12 septembre.

Généralités

2018 P30.jpg

Titre du projet

Route autonome

Nom de l'équipe

HAMMACK

Membres de l'équipe

  • BERTHELEMY Hugues
  • KOBANA Kézia
  • LAGNEAU Alex
  • LECLUSE Matis
  • MIONNET Alexandre
  • PINEAU Corentin

Description-résumé (10 lignes max)

Chaque jour, en moyenne, 23 836 véhicules empruntent les autoroutes françaises, dont 3923 camions. Comment peut-on récupérer l'énergie créé par les vibrations générées par leurs passages sur la route ? Au Pays-Bas, des expérimentations ont déjà été menées en utilisant des plaques de pression piézoélectriques. De plus, en Suède, une route recharge les batteries des voitures par induction. Notre projet consiste à combiner ces deux technologies sur une même route.

Notre projet aborde le thème « ré-utiliser ».

Présentation du concept

Objectifs

Clients et bénéficiaires

  • les collectivités territoriales
  • les conducteurs de voiture électrique
  • les sociétés autoroutières
  • les fournisseurs d'électricité (ex : EDF)
  • les riverains (notre solution limite les nuisances sonores)

Modèle économique

À défaut de pouvoir mettre en place une écotaxe, destinée aux poids lourds, les collectivités territoriales pourraient utiliser ce dispositif pour inciter la population à adopter les voitures électriques au détriment des véhicules thermiques, qui ne pourront pas bénéficier de l'électricité. De plus, notre système permettrait de réduire les nuisances sonores, engendrées par les voitures classiques.

D'autre part, notre projet, en plus d'être rentable, apporte une plus-value pour les sociétés autoroutières, et leur offre une éventuelle source de recette supplémentaire. De toute manière, il leur permettra de se donner une image écologique responsable auprès du grand public.

On peut également imaginer des partenariats avec des constructeurs de voitures électriques.

Moyens humains et matériels à réunir

Moyens humains :

  • équipe de modélisation du projet
  • fournisseur s'occupant de la production des dispositifs
  • équipe d'ouvriers autoroutiers

Matériel à réunir :

  • capteurs piézoélectriques
  • bobines à induction
  • matériaux de rénovation de route

Actions à développer

  • Contacter les services de revente d'électricité et les infrastructures autoroutières
  • Partenariat avec les concessionnaires automobiles
  • Convaincre les pouvoirs publiques de l'utilité écologique de notre projet
  • Campagne de pubs pour inciter les voitures électriques à circuler sur nos routes

Positionnement par rapport à deux concurrents

Analyse du premier concurrent

Innovatech : société israélienne spécialisée dans le domaine piézoélectrique. La société a créé la première route qui permet de fournir de l'électricité à partir de l'énergie dissipée lors des vibrations et la pression exercée sur la route par les voitures.

Analyse du second concurrent

Renault : constructeur automobile français pionnier dans le domaine des voitures électriques. Associé à Qualcomm et Vedecom, Renault a développé un système de charge dynamique par induction électroélectromagnétique capable de recharger 20 kW à des vitesses allant jusqu'à 100 km/h.

Notre différenciation

Contrairement à nos deux concurrents, nous souhaitons associer les deux technologies sur une même route.

Scénario d'usage du produit ou du concept envisagé

Description de l'utilisateur type

Le conducteur de voiture qui hésite à utiliser ou même acheter un véhicule électrique en raison de la faible autonomie de la batterie, et qui souhaite faire de longs trajets.

Scénario d'utilisation du produit

Le conducteur, souhaitant mettre en charge sa voiture, se place sur une voie dédiée. Le rechargement ne nécessite pas d'actions particulières de la part de l'utilisateur. Toutefois, une contribution lui sera demandée, celle-ci sera prélevée lors du passage au péage. L'énergie électrique consommée est déterminée par un compteur installé sur le véhicule. Les données sont transmises par l'intermédiaire d'un badge similaire au badge Télépéage. Les autres conducteurs, sur la voie piézoélectrique, pourront rouler normalement et sans perdre d'énergie.

Analyse du projet

Réponse à la question difficile

  • Quel est l'impact écologique de ce système ?

Il est difficile de pouvoir y répondre, mais il faut prendre en compte l'utilisation de terres rares, qui ont un impact écologique, financier et humain.

  • Comment faire payer les voitures électriques et non les voitures thermiques ?

Les voitures électriques seront équipées d'un compteur électrique pour déterminer leur consommation. Seuls les véhicules munis d'un badge similaire au badge Télépéage pourront utiliser la voie et paieront le service.

  • Qu'en est-il de l'impact sur les voitures thermiques ?

Aucun. Nous récupérons l'énergie des vibrations déjà existantes et perdues par les véhicules.

Choix de l'illustration

Pour illustrer notre projet, nous choisissons comme support une maquette, reproduisant les deux fonctions de notre produit.

Seconde partie : Développement

Partie à compléter pour le 2 octobre.

Dossier économique

Le marché

  1. Décrire vos clients/utilisateurs
    • Nos clients sont les propriétaires de voiture faisant des trajets réguliers entre Paris et Lille. Dans un premier temps, nous ciblons particulièrement les trajets professionnels. Nous élargirons par la suite notre clientèle aux trajets touristiques vers le sud de la France.
    • Nous nous proposons auprès des collectivités territoriales et des sociétés autoroutières, dans l'installation et la maintenance du dispositif.
    • D'autre part, les fournisseurs d'électricité pourraient être intéressés par notre service.
  2. Comment faites-vous payer vos produits ?
    • Conducteurs : le service est facturé au niveau des péages
    • Collectivité territoriales : subventions demandées auprès de l'IFP Énergies nouvelles (IFPEN), l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR) et l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF)
    • Fournisseurs d'électricité : revente du surplus d'électricité (100 € / MWh)
    • Sociétés autoroutières : elles prennent en charge une partie des frais d'installation du dispositif. En contrepartie, elles obtiennent une part des recettes au péage.
  3. Qui seront vos premiers clients permettant de lancer l'activité ?
    • Conducteurs : les propriétaires de voiture électrique effectuant des trajets professionnels entre Lille et Paris. L'autoroute A1 est la plus fréquentée d'Europe (40000 véhicules par jour en moyenne).
    • Collectivité territoriales : subventions demandées auprès de l'IFP Énergies nouvelles (IFPEN), l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR) et l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF)
    • Fournisseurs d'électricité : EDF
    • Sociétés autoroutières : SANEF

La stratégie commerciale et la communication

  1. Positionnez votre offre par rapport à celles de deux concurrents identifiés
    • Par rapport à nos concurrents, nous proposons de combiner les deux technologies, à savoir la route piézoélectrique et la route à induction, de façon optimale.
  2. Quels sont vos principaux arguments pour vendre ?
    • Augmenter l'utilisation d'énergie renouvelable dans les transports
    • Exploiter l'énergie dissipée par les vibrations des véhicules et ainsi limiter l'utilisation d'électricité provenant d'autres sources (nucléaire, charbon, gaz)
    • Donner aux sociétés autoroutières l'image d'une société soucieuse de l'environnement et des innovations dans le domaine des transports
  3. Construction de votre identité (nom, logo, etc)
    • Nom : HAMMACK
    • Valeur de l'entreprise : Respect de l'environnement à travers l'innovation
    • Slogan : Votre énergie au pied de la route
  4. Comment vous faire connaître ?
    • Salons professionnels
    • Signalisation sur l'autoroute
    • Contacter les journaux

Les moyens (équipe, matériel, prestataires et fournisseurs)

  1. Quelle est l'équipe à mettre en place ?
    • Direction
      • Directeur général
      • Directeur technique
      • Directeur financier
      • Directeur de la communication
      • Directeur des ressources humaines
      • Responsable Recherche & Développement
      • Responsable de la maintenance
  2. Quel est l'outil à mettre en place pour produire ?
    • Il faut une équipe de maintenance, la production des composants sont sous-traités
  3. Quels sont les matières/matériaux que vous devez acquérir ?
    • Route à induction
      • Bobines de cuivre
    • Route piézoélectrique
      • Quartz
      • Semi-conducteurs (oxyde de zinc, nitrure d'aluminium)
    • Revêtement de la chaussée
      • Goudron
  4. Quelles actions envisagez-vous de sous-traiter ?
    • Conception du dispositif de recharge du véhicule (à la charge des constructeurs automobiles)
    • Fabrication des composants (bobines, plaques piézoélectriques, etc)

Tableau de financement

Plan de financement Démarrage sur 1 an

(description)

Démarrage sur 1 an

(montants)

Année normale

(description)

Année normale

(montants)

Immobilisation incorporelles
  • frais de personnel
  • autres communications

Frais du personnel

  • Ouvriers du BTP (30 personnes)

Autres communications

  • Salons professionnels (Auto, BTP)
  • 600 000 €
  • 100 000 €

Frais du personnel

  • Ouvriers du BTP (30 personnes)

Autres communications

  • Salons professionnels (Auto, BTP)
  • 400 000 €
  • 50 000 €
Immobilisations corporelles (investissements)
  • locaux
  • installation (aménagements)
  • mobilier et matériel

Locaux

  • Entrepôt
  • Bureaux

Mobilier et matériel

  • Signalisation autoroutière
  • 1266m² à 35 € / m² / an (44 310€/ an)
  • 240 m² 100 € / m² / an (24000€/ an)


  • 10 000€

Locaux

  • Entrepôt
  • Bureaux

Mobilier et matériel

  • Signalisation autoroutière
  • 1266m² à 35 € / m² / an (44 310€/ an)
  • 240 m² 100 € / m² / an (24000€/ an)


  • 10 000€
Remboursement annuel du capital de l'emprunt

On considère 100 000€ empruntés à un taux de 1.1% sur 5 ans

  • 0€

Le remboursement commence à partir de la deuxième année et ce pendant 4 ans

  • 25 275€
Besoin en fonds de roulement
  • constitution
    • stock
    • loyer
    • assurance
    • publicité
  • stock (en composants sous traités, matériel rénovation route)
  • loyer
  • assurance (en cas de dommages corporels, matériels, immatériels)
  • publicité (frais de publication dans un journal d’annonces légales et campagnes)
  • dépôt d’un brevet auprès de l'INPI (pour l'association du piézoéléctrique et de l'induction afin charger les batteries des voitures électriques)
  • dépôt d’une marque
  • conception d’un site internet
  • 10 000€
  • compris dans les frais de location
  • 4800€
  • 150€ + 1500€ =1650€
  • 1000€
  • 225€
  • 700€
  • 360€
  • stock
  • loyer
  • assurance
  • publicité
  • 15000€
  • compris dans les frais de location
  • 4800€
  • 1500€
Total besoins

789 195€

568 585€

Capitaux propres
  • apport personnel
    • apport en nature
    • apport en numérique
  • apport des associés
  • apport personnel

1000€ par membre du groupe

Emprunts
  • Banque
  • 100 000€
Aide, prime, subvention
  • Aide OSEO attribuée aux PME
  • 10 000€
Ventes estimées
  • Péage
  • Revente d'électricité
  • 40 000 × 250 × 0.05 × 0.35 € = 175 000 €
  • 100 €/MWh × 6000 MWh = 600 000 €
  • Péage
  • Revente d'électricité
  • 40 000 × 365 × 0.10 × 0.35 € = 500 000 €
  • 100 €/MWh × 4000 MWh = 400 000 €
Total ressources

892 000 €

900 000€

Dossier technique de l'illustration

Analyse

Pour l'illustration nous avons choisi une maquette représentant les 3 voies de l'autoroute ainsi :

  • sur la voie extérieure notre voie piézoélectrique
  • sur la voie centrale la route à induction
  • sur la voie intérieure la voie de dépassement limitée à 130 km/h

Supports de communication

Supports de présentation

Média:Diapogrp30.odp

Présentation de l'illustration

Média:route.mp4