PCIS 2018/2019 P37

De Projets Polytech'Lille
Aller à : navigation, rechercher

Première partie : Définition du projet

Partie à compléter avant le 12 septembre.

Généralités

P37 equipe.png

Titre du projet

Energieau

Nom de l'équipe

Raintech

Membres de l'équipe

(De gauche à droite sur la photo)
Raphaël SUSANA - GBIAAL
Marin ROCHARD - GTGC
Leonidas TUPAYACHI - GTGC
Yassine MERINISSI ARIFI - GIS
Laurine VERNIZEAU - IMA
Serge PENAHERRERA - CM
Haroun RAOUAK - IMA

Description-résumé (10 lignes max)

Energieau est un projet s'inscrivant dans la thématique de la chasse aux gaspillages. Le but de cette innovation est de maximiser la rentabilité de l'eau de pluie en créant de l'énergie électrique pour recharger de petits appareils grâce à elle au lieu de simplement la laisser s'écouler. Pour ce faire, nous avons prévu de rediriger tout le système de gouttière présent sur les toits des particuliers vers un bac fixé sur le côté de leur maison. Ce réservoir, dans lequel l'eau peut être stockée, agit ensuite comme un barrage : l'ouverture d'une vanne permet la libération du liquide à débit constant. Grâce à la gravité, ce dernier possède un débit suffisant afin de faire tourner une turbine en contrebas. L'électricité ainsi créée est transférée vers une batterie afin d'être conservée et utilisée selon les besoins du particulier. Après avoir activé la turbine, l'eau poursuit sa course et peut de nouveau s'utiliser pour des activités diverses : redirection vers un potages/un jardin,...

Nous avons réfléchi à plusieurs systèmes pour éviter les débordements, limiter l'évaporation, et permettre à l'utilisateur d'ouvrir les vannes (et dont de produire l'électricité et de libérer l'eau) selon ses besoin (pendant une sécheresse par exemple).


Présentation du concept

Objectifs

Clients et bénéficiaires

Les clients potentiels de ce projet vont du particulier aux grandes infrastructures, publiques ou privés, qui voudraient utiliser de l'eau de pluie (jardins à arroser, par exemple) et utiliser l'énergie électrique produite pour charger des petits dispositifs électroniques (téléphones, tablettes, entre autres).

Modèle économique

La production sera payée par la société (première production à partir d'un investissement initial, résultat de l'association).
Le coût du produit lui-même, ainsi que les frais d'installation et d'éventuels entretiens spécifiques (turbine, par exemple), seront couverts par le client. Une large gamme de modèles sera proposée aux clients en fonction de leurs besoins et de leurs envies, ces derniers devant pouvoir rentabiliser leur achat et en amortir les coûts par l'utilisation de l'eau et de l'électricité produite par le dispositif au bout de plusieurs années.

Moyens humains et matériels à réunir

Moyens humains:

  • Équipe d'assemblage et production;
  • Équipe de techniciens de montage;
  • Équipe de service après vente;
  • Possiblement, une équipe de communication et de commerciaux peut être mise en place pour présenter le projet.

Moyens matériels:

  • Véhicules;
  • Matière première pour la production;
  • Lieu d'assemblage (équivalent petite usine);
  • Outils;
  • Locaux (siège de l'entreprise);
  • Entrepôts.

Actions à développer

  • Prototypage;
  • Fabrication du produit;
  • Offre promotionnelle de lancement;
  • Publicité;
  • Service de vente;
  • Service après-vente;
  • Partenariats et Sponsors;
  • Éco-responsabilité.

Positionnement par rapport à deux concurrents

Analyse du premier concurrent

Un groupe d'étudiants Mexicains a créé un système similaire au notre nommé Rain Wild en 2014, dont le but était de permettre aux habitants pauvres de la région de Mexico d'avoir un accès à l'électricité et à l'eau potable par la récupération des eaux de pluie.

Leur projet présente des caractéristiques différentes du notre en terme de réutilisation de l'eau : celle-ci est filtrée et rendue potable pour la consommation des foyers.

Il est à noter que depuis 2015 aucun nouvel article n'est paru sur le sujet, ce qui suggère que le projet est resté au stade de l'essai.

Analyse du second concurrent

Nous n'avons pas trouvé d'autre concurrent qui promeut la même innovation.

Notre différenciation

Notre différenciation principale, outre la location éloignée qui nous permet de cibler un marché européen là où il est probable que le projet concurrent se concentre sur l'Amérique centrale, réside dans l'utilisation finale de l'eau. En effet, nous escomptons raccorder notre système au réseau d'eau de la maison et la réutiliser pour des usages quotidiens : machine à laver, toilettes,... sans la rendre potable, ce qui économiserait à la fois des ressource et de l'argent pour le consommateur, et lui offrirait une économie sur l'incorporation du système de traitement. Cependant, l'eau ne pourrait être bue ou utilisée en contact direct comme dans une douche par exemple.

Scénario d'usage du produit ou du concept envisagé

Description de l'utilisateur type

Le produit s'adresse principalement aux particuliers vivant dans des maisons avec, dans l'idéal, un petit jardin ou potager. C'est la conscience écologique de ces derniers qui peut être visée dans une optique de communication pour la vente. De plus, les régions présentant une pluviométrie élevée seront plus susceptibles d'être ciblées par le projet.

Le système, s'il est suffisamment convaincant et performant, pourrait également être ensuite adapté à grande échelle dans des infrastructures publiques par exemple (université, mairies,...) afin d'inciter les gens à se tourner vers cette innovation tout en couvrant une petite partie des frais de fonctionnement de ces établissements.

Scénario d'utilisation du produit

1. Il pleut, le bac se rempli jusqu'aux 3/4, vanne fermée;

2. Trois jours de beau temps plus tard, le particulier qui possède l'installation souhaite arroser son potager : il ouvre les vannes et récupère l'eau. L'énergie produite par l'activation de la turbine est stockée dans la batterie. Les vannes sont fermées par l'utilisateur : il reste 1/4 du volume maximal dans le bac;

3. Plus tard dans la journée, le particulier veut charger son téléphone : il le branche sur la batterie jusqu'à ce qu'il soit plein.

Analyse du projet

Réponse à la question difficile

Choix de l'illustration

Pour illustrer cette innovation nous allons créer une maquette qui synthétisera et expliquera le fonctionnement du système.

Seconde partie : Développement

Partie à compléter pour le 2 octobre.

Dossier économique

Le marché

Notre innovation cherche à viser majoritairement des particuliers possédant une conscience écologique. Ces derniers doivent vivre dans des maisons situées en zone de fortes précipitations. Une seconde part importante du marché concerne les personnes localisées dans les déserts ruraux. De plus, si nous constatons une forte demande de notre produit, nous pourrons également le proposer à une plus grande échelle, par exemple pour des bâtiments publics (mairie, université,..).


Nous n'avons pas de concurrent direct sur le marché européen. Cependant deux points sont à noter :

  • de nombreuses enseignes telles Castorama proposent des bacs de récupération d'eau de pluie. Un consommateur ayant acheté son récupérateur pourrait donc avoir un sentiment de "doublon" face à notre produit, ce qui pourrait le freiner dans son achat.
  • en 2014, un système similaire au notre a été testé au Mexique dans des immeubles des zones pauvres aux alentours de Mexico. Néanmoins, aucune information sur leur projet n'est trouvable depuis, ce qui laisse penser que ce dernier a été entériné.

La stratégie commerciale et la communication

Nous avons pour but de créer une identité propre à notre entreprise en développant notamment un site web et une présence régulière sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter,...). Par ce biais, nous voulons développer une image de marque basée sur trois axes principaux : l'aspect écologique dans son ensemble, l'économie effectuée grâce à la récupération d'eau et celle de la production d'électricité. Pour promouvoir notre action, nous comptons également sur la publicité que nous effectuerons à la fois par les moyens traditionnels (affiches, pages dans les journaux, forums/foires,...), mais aussi par des actions plus modernes comme des partenariats avec des "influenceurs" ou des associations écologiques susceptibles de supporter notre projet en l'installant sur leurs locaux par exemple.


Nous n'avons pas de premier consommateur précis, et comptons donc viser l'utilisateur type décrit ci-dessus. Afin de faciliter l'acquisition de notre système qui est à la fois coûteux et écologique, nous pouvons passer des accords afin d'obtenir des subventions pour baisser notre prix et des crédits d'impôts pour inciter le consommateur à l'achat.

Les moyens (équipe, matériel, prestataires et fournisseurs)

Afin de faire fonctionner l'entreprise, nous nous sommes basés sur un modèle avec une équipe de quatre personnes dont les rôles et la répartition sont les suivants :

  • deux techniciens dont le but est de se rendre chez le consommateur afin de planifier la façon dont nous allons installer notre système, puis une fois les plans prêts, de monter cet ensemble;
  • un chargé de communication dont le but est d’animer les réseaux sociaux et de promouvoir notre entreprise en s'occupant des actions de pub (présence lors des forums, porte à porte,...);
  • un superviseur qui devra réceptionner les commandes et appels des clients tout en contrôlant les stocks et en contactant les fournisseurs en cas de besoin.


En terme de matériel, nous avons prévu d'acheter tous les outils nécessaires dès le lancement de l'entreprise et d’acquérir une camionnette pour plus de mobilité. Pour ranger tout ce matériel, nous louerons un entrepôt dans lequel nous installerons nos bureaux.


Nous ne produirons pas nous-mêmes nos pièces et lancerons en premier lieu un appel d'offres auprès de plusieurs entreprises dans le but de passer un partenariat de confiance pour obtenir une livraison la plus rapide possible, à bas coût tout en étant de qualité. Dans le cadre de notre démarche écologique, nous demanderons le plus possible d'utiliser des matériaux éco-responsables (plastique recyclé, bois,...).

Tableau de financement

Plan de financement Démarrage sur 1 an

(description)

Démarrage sur 1 an

(montants)

Année normale

(description)

Année normale

(montants)

Immobilisation incorporelles
  • locaux
  • frais de personnel
  • autres communication
Location de l'entrepôt,

Salaire des 4 membres de l'équipe

18 000 €

140 000 €

Location de l'entrepôt,

Salaire des 4 membres de l'équipe

18 000 €

140 000 €

Immobilisations corporelles (investissements)
  • installation (aménagements)
  • mobilier et matériel
Bureaux et fournitures,

Ordinateurs et téléphones,

Outils,

Camionnettes,

Achat des pièces

139 000 € au total

Achat des pièces

Renouvellement du matériel défectueux/obsolète

120 000 € au total
Remboursement annuel du capital de l'emprunt Remboursement de l’emprunt bancaire 7 200 € Remboursement de l’emprunt bancaire pendant environ 15 ans 7 200 €
Besoin en fonds de roulement
  • constitution
    • stock
    • loyer
    • assurance
    • publicité
Essence,

Assurances du matériel et des travailleurs,

Actions promotionnelles

45 000 € au total

Essence,

Assurances du matériel et des travailleurs,

Actions promotionnelles

45 000 € au total
Total besoins Somme des besoins 349 000 € Somme des besoins 330 000 €
Capitaux propres
  • apport personnel
    • apport en nature
    • apport en numérique
  • apport des associés
Ordinateurs et téléphones personnels,

Investissement propre des associés

10 000 €

Ordinateurs et téléphones personnels 0 €
Emprunts Emprunt bancaire 100 000 € Emprunt bancaire 0 €
Aide, prime, subvention Collectivités /Ministère de l'écologie /Associations 120 000 € Collectivités /Ministère de l'écologie /Associations 120 000 €
Ventes estimées 125 ventes estimées dans l'année avec 1 300 € de marge minimum par vente (2 500 € l'unité) 162 500 € (312 500 €) 150 ventes estimées dans l'année avec 1 300 € de marge minimum par vente (2 500 € l'unité)

Maintenance une fois la garantie expirée

195 500 € (375 000 €)


30 000 €

Total ressources Emprunts, subventions, prêts, ventes 392 000 € Subventions, prêts, ventes 345 000 €

Dossier technique de l'illustration

Analyse

La difficulté majeure lors de la conception de la maquette fut d'effectuer les calculs nécessaires afin de connaître exactement la hauteur de chute d'eau dont nous avions besoin, le volume que le bac devait pouvoir contenir ainsi que l'emplacement de son centre de gravité pour choisir comment le faire basculer, la taille de la batterie,... le but originel étant de créer une maquette fonctionnelle.

Cependant, par manque de temps et de de matériaux, nous avons décidé de créer une maquette représentative non fonctionnelle afin de mieux illustrer la théorie de notre projet. Pour cela, nous avons utilisée une planche comme "mur", contre laquelle nous avons collé notre systèmes miniaturisé : gouttières en plastique et similis de bacs en fer/plastique, le tout abritant une petite hélice connectée à une batterie, elle-même reliée à une petite LED, symbolisant les appareils électriques de la maison.

Bilan

Les matériaux utilisés pour notre maquette ne répondent pas de manière optimale aux contraintes que nous souhaitions respecter. Leur amélioration permettrait de mieux comprendre encore comment fonctionne le système.

Le travail que nous avons fourni autour de l'illustration nous a montré à quel point il est difficile de trouver des créneaux inter-section communs dans l'optique de travailler ensemble au développement du projet. Cependant, même si notre maquette n'est pas fonctionnelle, une série de photographies permet de décomposer et donc de mieux comprendre le fonctionnement de notre invention.

Supports de communication

Supports de présentation

Notre présentation

Ne réussissant pas à incorporer notre présentation dans cette partie, nous l'avons placée à côté de notre illustration, dans la partie suivante.

Présentation de l'illustration

Photo maquette 37.jpg


Fichier:P37 presentation.pptx