PCIS 2018/2019 P40

De Projets Polytech'Lille
Aller à : navigation, rechercher

Première partie : Définition du projet

Partie à compléter avant le 12 septembre.

Généralités

---Handitech Corporation---

Titre du projet

Smart Walking Cane

Nom de l'équipe

Handitech Corporation

Membres de l'équipe

Valériane Salingue, Sarah Rousval, Margot Thiblet, Jérémy Rouchier, Thomas Vendramini, Kévin Sempore, Andréa Rassendjino Benjamin Labart.

Description-résumé (10 lignes max)

Canne à destination des malvoyants qui a pour but d'améliorer leur quotidien. Pour cela, elle est équipée d'un capteur détectant les obstacles. L'utilisateur sera averti des obstacles par des vibrations modulées selon la distance entre l'utilisateur et l'obstacle.


Présentation du concept

Objectifs

Aide et amélioration des conditions de vie des personnes malvoyantes. Favoriser l'insertion et la sécurité des aveugles sur la voie publique. Sensibiliser l'opinion publique lors de la diffusion et promotion du produit

Clients et bénéficiaires

Personnes malvoyantes

Modèle économique

Matériaux : Aluminium, caoutchouc (embout) Composants électroniques à importer (carte électronique, microprocesseur, fils, sonar, port microUSB, batterie, vibreur, peinture, interrupteur, chargeur avec câble long)

Moyens : Mise à disposition du local imprimante 3D, fer à souder

Moyens humains et matériels à réunir

Formation pour utiliser les machines 3D et faire la carte électronique.

Actions à développer

- Contacter des fournisseurs pour les composants électroniques et le chargeur. - Demander de subventions à l'échelle locale, régionale, et nationale pour notre projet s'inscrivant dans les objectifs du volet social du développement durable - Organiser la vente et diffusion du produit par le biais d'associations d'aide aux personnes malvoyantes

Positionnement par rapport à deux concurrents

Les principaux concurrents sont les chiens guides d'aveugles et les fabricants de canne.

Analyse du premier concurrent

Le chien guide d'aveugle a pour avantage d'apporter une présence, de l'affectif, de la compagnie à l'utilisateur. En revanche son principal inconvénient est le budget qu'il représente : dressage (environ 15000 euros), nourriture, vaccins CHLPR annuels (entre 30 et 60 euros)..

Analyse du second concurrent

La canne standard présente comme premier atout son coût : entre 10 et 25 euros. Elle est également parfois pliable, plus légère. En revanche elle est moins moderne, pas connectée et offre beaucoup moins d'autonomie.

Notre différenciation

La SWC est beaucoup plus avantageuse économiquement parlant que l'obtention d'un chien guide d'aveugle. Elle apporte davantage d'autonomie par rapport à la canne normale et permet ainsi de faciliter l'accès à l'usager à certains endroits, augmenter l'anticipation des obstacles et donc assurer plus de sécurité et de sérénité à l'utilisateur.

Scénario d'usage du produit ou du concept envisagé

L'utilisateur va principalement utiliser la SWC dès qu'il sort de chez lui.

Description de l'utilisateur type

Personne malvoyante pouvant marcher. Conseillée à partir de 6 ans.

Scénario d'utilisation du produit

La SWC s'allume par le biais d'un interrupteur. Sa prise en main est semblable à celle d'une canne normale et ne requiert aucune compétence supplémentaire spécifique pour les malvoyants. Lorsque la batterie est déchargée, l'utilisateur est averti par une vibration et peut la recharger avec le chargeur fourni avec le produit à la vente.

Analyse du projet

Réponse à la question difficile

La question était : comment faire pour les obstacles à moins de 2 mètres de hauteur comme un volet ouvert par exemple. Nous avons décidé d'ajouter un capteur qui sera orienté verticalement. Il pourra ainsi prévenir la personne d'un obstacle en hauteur à l'aide d'une vibration à l'arrière de la main, et d'un obstacle devant la personne à l'aide d'une vibration à l'avant de la main.

Choix de l'illustration

Nous allons préparer une modélisation 3D de notre canne ainsi qu'une maquette du montage électronique qui sera embarqué dans la canne.

Seconde partie : Développement

Partie à compléter pour le 2 octobre.

Dossier économique

Le marché

La SWC cible toutes les personnes souffrant de déficience visuelle dont le souhait est de gagner davantage d'autonomie au quotidien. Notre objectif principal au sein de ce marché sera d'obtenir le plus de consommateurs en attirant les utilisateurs de chiens guides par l'aspect rentable de notre produit et les utilisateurs de cannes standards par le côté moderne de ce dernier.

La stratégie commerciale et la communication

La communication dans une campagne commerciale est primordiale pour faire connaitre le produit : Le notre servant a améliorer la vie de personnes handicapées (aveugles), la cible visée est bien définie. En ce sens, nous avons décidé de réalisé une campagne de publicité dans les infrastructures médicales a travers des affiches. De plus, afin de sensibiliser les personnes non handicapées, il est prévue de réaliser des ateliers dans plusieurs grandes villes qui mettront en avant les qualités de notre canne. Enfin il serait envisageable de réaliser des spots publicitaires a la radio (locale de préférence).

Les moyens (équipe, matériel, prestataires et fournisseurs)

Personnel : un responsable de chaîne de production, un directeur, un technicien par machine, un développeur web, un responsable publicité et communication

Matériel : usine en ZI avec cour pour livraison à Lens Machine à découper avec tapis roulant

Fournisseur : aluminium, caoutchouc, comp. électro

Tableau de financement

Plan de financement Démarrage sur 1 an

(description)

Démarrage sur 1 an

(montants)

Année normale

(description)

Année normale

(montants)

Immobilisation incorporelles
  • locaux
  • frais de personnel
  • autres communication
  • Louer un local de 100m2
  • Transport et livraison
  • comptable/admin/gestionnaire/2 ouvriers/Resp communication
  • Organisation d'un événement ouvert a tous dans plusieurs villes
  • Local : entre 1000 et 2000 euros par mois
  • Ingénieur : 35k euros (avec charges)
  • Ouvrier qualifié : 25k euros
  • Directeur : 50k euros
  • Comptable : 35k euros
  • Resp. communication : entre 25k et 30k
Embaucher un développeur Web Développeur Web : 40k€/an
Immobilisations corporelles (investissements)
  • installation (aménagements)
  • mobilier et matériel
  • Installation : dépôt, bureaux, quai de (dé)chargement
  • mobilier et matériel (scie/tour/imprimante)
Matériel :
  • Scie : 500€-3000€
  • Tour : 2k€ - 10k€
  • Imprimante 3D :
  • License : 100€ (office)
  • Matière première = tube en alu :
    • diam 25, e=2 : 2,257€/u (TVAC)
    • diam 30, e=2 : 2,732€/u (TVAC)
Transpalette

Serveur Nom de domaine + Web site

Matériel :
  • Transpalette : 3400€

Serveur : 2500€

Remboursement annuel du capital de l'emprunt / Remboursement de 20% / Remboursement de 30%
Besoin en fonds de roulement
  • constitution
    • stock
    • loyer
    • assurance
    • publicité
Pub :
  • Flyers
  • Radio
  • Assurance :
    • responsabilité civile : 100€/an
    • protection juridique : 100€/an
    • complémentaire santé : 200€/an
    • assurance perte d'exploitation : 300€/an
    • multirisque professionnelle : 400€/an
    • garantie décennale bâtiment : 600€/an
  • Loyer mensuel : 1000€
  • Flyers : 28€ les 1000
  • Radio : 1500€ pour 30s à France Bleu Nord
Même chose que pour la première année Même chose que pour la première année
Total besoins / 186300€ minimum / 5900€ + 223700€/an
Capitaux propres
  • apport personnel
    • apport en nature
    • apport en numérique
  • apport des associés
0 / Bénéfices /
Emprunts Crédit Crédits solidaires (Adie/Nef) : jusqu'à 10k / /
Aide, prime, subvention Associations/ Organismes pour nous aider à financer : Agefiph, les papillons blancs, la sécurité sociale, le ministère de la santé, CCAH (accompagne les porteurs de projets du secteur handicap) Agefiph : 5k€ max

Prêts d'honneur (reseaux de creation d'entreprise)?  : 2 a 50k€

/ /
Ventes estimées 7 cannes vendues / mois recette : 8400€ / an 20 cannes vendues / mois recettes : 24000€ / an
Total ressources / 8400€ + subventions, crédit(s) et autres aides obtenues / 24000€ + subventions, crédit(s) et autres aides obtenues

Dossier technique de l'illustration

Analyse

L’illustration initiale était une modélisation 3D de la canne via OnShape ainsi qu’un circuit électronique décrivant le principe de détection d’obstacle. Nous avons ensuite décidé d’améliorer notre illustration en imprimant en plus les deux extrémités de la canne à l’aide d’une imprimante 3D, à savoir la poignée et l’embout en contact du sol. Pour montrer l’utilisation de la canne en elle-même, nous avons décidé ensuite de mettre en place le système électronique directement sur une canne en bois en utilisant un shield permettant de réduire l’espace occupé par le système.

Bilan

Received 1917597438536851.png

Nous avons finalement conçu un prototype fonctionnel de notre canne. Il mesure environ 1m et est composé d'un bout de bois ainsi que d'un embout et d'une poignée imprimés en 3D au Fabricarium. Notre prototype embarque une batterie et le circuit électronique, composé d'un arduino surmonté d'un shield, qui gère les mesures des distances et le signal sonore à émettre en fonction de celle-ci. Il détecte les obstacles uniquement vers l'avant à une distance d'environ 50cm. La future canne pourra quant à elle detecter les obstacles vers l'avant à une distance d'environ 1m et vers le haut à une distance d'environ 2m. De plus, notre canne vibrera au lieu d'émettre un son à l'approche d'un obstacle. La version finale de notre canne sera présentée à l'aide d'une modélisation 3D.

Supports de communication

Supports de présentation

Le diaporama est disponible sur la banque de données

Notre présentation

Présentation de l'illustration

Le principe est exactement similaire à celui de la canne blanche. Cependant, avec la SWC l’utilisateur balaie devant lui sans avoir besoin de taper pour repérer les obstacles


Pièce servant de support pour la batterie, les capteurs et la carte électronique. La forme de plan incliné pour pernettre une orientation des capteurs en face de l'utilisateur.
 
Sur la pièce support se trouve une batterie qui alimente la carte électronique. Cette dernière est reliée aux capteurs pour la détection des obstacles.
Sur cette image, les capteurs horizontaux envoient une onde sur le mobilier qui sera réfléchie sur les capteurs. Le temps de parcours de l’onde permettra d’évaluer la distance et ainsi avertir l’utilisateur de la position par une vibration à l’avant de la main. Dans le cas d’un obstacle en hauteur ce mécanisme est reproduit mais avec des capteurs inclinés.


Liens (3) permettant la fixation du support des capteurs au tube de la canne.