PCIS 2018/2019 P5

De Projets Polytech'Lille
Aller à : navigation, rechercher

Première partie : Définition du projet

Généralités

L'équipe "Ecol'eau"

Titre du projet

WaterDrop.jpg

Nom de l'équipe

3A - projet logo 2.jpg

Membres de l'équipe

Maxine Bechetoille, Arthur Bely, Bettina Benoist, Nur Afariza Hanim Binti Abdul Halim, Clara Bisalli et Baptiste Boisson

Description-résumé

Dans ce monde contemporain où le gaspillage des bouteilles en plastique est à son apogée, des mesures s'imposent. Au coeur de la problématique du réchauffement climatique, les ressources de la Terre s’épuisent à vitesse alarmante. Des actions sont nécessaires pour lutter contre la menace grandissante. Le recyclage d'aujourd'hui ne permet pas une récupération totale des bouteilles composées de plastique. Ainsi, une équipe d'élèves d'ingénieur s'est regroupée autour d'une même idée : réduire l'impact environnemental des déchets plastiques. De ce fait, cette Start-up nommée "Ecol'eau" propose un projet innovant de distribution d'eau de source : "WaterDrop". Finie la dégradation massive de l'environnement causée par l'utilisation inutile et conséquente de bouteilles en plastique, "WaterDrop" s'implique dans la protection et la préservation de l'équilibre fragile de la planète bleue par le biais d'un matériau plus éco-responsable : le verre. L’objectif de "WaterDrop" est d’inciter les consommateurs à ne plus acheter de packs d’eau mais de remplir leurs bouteilles en verre directement à la source.

Pas d'inquiétude, Ecol'eau est là pour vous désaltérer !



Présentation du concept

Objectifs

Remplacer le plastique par du verre.

Clients et bénéficiaires

Nos clients sont les marques de grande distribution qui pourraient louer et installer nos fontaines à eau dans leurs magasins. Nous nous chargeons de la livraison de l'eau en citerne en partenariat avec les marques distributrices d'eau. Éventuellement nous pouvons louer à des entreprises qui souhaiteraient installer notre système de fontaine pour leurs employés. Les bénéficiaires sont dans un premier temps les marques de distribution d'eau qui, en plus de l'image écologique véhiculée par ce système, n'ont plus à payer toute la partie conditionnement de leur eau. Pour les marques de grande distribution, le bénéfice en terme d'image est également présent et un bénéfice au niveau des ventes peut être réalisé. En bout de chaîne, les particuliers qui achètent leur eau via notre système économisent sur le long terme le prix des bouteilles en plastique et consomment une eau où le risque de contamination aux microparticules de plastique est grandement diminué. Ils ont simplement à acheter les bouteilles en verre lors de leur première utilisation ou ramener leurs propres bouteilles réutilisables.

Modèle économique

Ecol'eau est basé sur la construction de fontaines à grande contenance et tire ses bénéfices de la vente d'eau minérale dans des bouteilles en verre. L'entreprise récupère ainsi une partie de l'argent de l'eau vendue en plus des recettes obtenues par la vente des bouteilles en verre. Les fontaines à eau sont mises à disposition dans les grandes surfaces ou dans les magasins spécialisés. Dans le second cas, un abonnement permettra d'accélérer les démarches de paiement avec une carte rechargeable.


Texte du titre

Moyens humains et matériels à réunir

Moyens humains :

  • ingénieur en eau qualité
  • personne qualifiée dans la construction d'une machine de distribution
  • service technique pour la fontaine
  • responsables partenariat

Matériels à réunir :

  • l'eau provenant des entreprises

Actions à développer

Dans un premier temps, il faut fabriquer la machine : - choix des matériaux alimentaires - choix de stockage

La qualité de l'eau ne doit pas être interférée : - contact avec le métal du camion-citerne - stockage de l'eau dans la machine

Location ou vente des machines Compris avec le service et le transport de l'eau jusqu'à l'enseigne

Pour le fonctionnement de notre projet, il s'agit en premier lieu de nouer des partenariats avec les marques de distribution d'eau qui souhaiteraient y prendre part. Il faut ensuite démarcher auprès des chaînes de grande distribution pour mettre en œuvre notre système de location. Sur le plan organisationnel, il faut contacter des entreprises pour la réalisation des fontaines et leur installation, ainsi que des sous-traitants pour effectuer la livraison de l’eau.

Positionnement par rapport à deux concurrents

Analyse du premier concurrent

Les enseignes qui ne signent pas. Les clients ne pourront pas être exposés à ce nouveau modèle de distribution d'eau et ne seront pas nécessairement curieux de l'adopter

Analyse du second concurrent

Biocoop avec H2Origin Biocoop propose une eau à la vente en vrac et ne vend plus aucune eau en bouteilles plastiques. Son eau est celle du réseau qui est filtrée selon une technologie de la NASA. C'est un concurrent intermédiaire car beaucoup de personne sont soucieuses de leur alimentation et se dirige vers cette enseigne. Cependant elle propose une eau de réseau filtrée alors que nous proposerons des eaux de source.

Auchan Dunkerque avec huile, vin Il va y avoir très prochainement un test dans ce magasin en coopération avec la start up Lilloise Jean Bouteille pour proposer les liquides comme l'huile, le vin ou encore les jus de fruits en vrac afin de savoir si le concept peut fonctionner et plait aux consommateurs. C'est un concurrent car si ce test est réussi l'entreprise Jean Bouteille aura le monopole sur le concept et pourra potentiellement s'étendre à l'eau mais ce n'est pas encore prévu.

Notre différenciation

Nous allons proposer de l’eau en vrac qui proviendra des différentes sources françaises ce qui est à ce jour inédit. Nous allons donc proposer des partenariats avec ces grandes enseignes d’eau de source afin de limiter la production de bouteille plastique avec une réutilisation de bouteilles de verres afin de s’approvisionner.

Scénario d'usage du produit ou du concept envisagé

Description de l'utilisateur type

Notre entreprise a deux types d’utilisateurs. Tout d’abord, les magasins de grande distribution dont les gérants veulent faire un geste pour le développement durable et ainsi promouvoir une image positive auprès de leurs clients. Ce sont des personnes qui sont prêtes à faire des investissements dans leurs magasins pour cela.

Dans un second temps, nos utilisateurs peuvent être directement les particuliers qui viendraient dans nos magasins. Le profil type serait une personne soucieuse de son impact sur l’environnement et motivée pour changer son mode de consommation quotidien en faveur d’un comportement plus écologique. Potentiellement il s’agirait d’un employé de bureau entre 30 et 40 ans.

Scénario d'utilisation du produit

Du fait de nos deux types d’utilisateurs, nous aurons deux scénarios d’utilisation de notre produit. Le premier concerne les magasins de grande distribution. Monsieur Martin, 40 ans, responsable des achats dans un supermarché voudrait faire une action pour réduire l’impact environnemental de son magasin. Il a entendu parler de notre produit qui permettrait de diminuer la proportion de bouteilles en plastique utilisées et ainsi la pollution qu’elles engendrent sans impacter leurs ventes en eau. Après en avoir parlé avec son supérieur, le magasin est d’accord pour tenter l’expérience d’autant plus qu’ils n’auront à gérer que le réapprovisionnement des fontaines à eau. En effet, ECOL’EAU charge du bon fonctionnement des machines en faisant des contrôles réguliers en magasins et en cas de problème, Monsieur Martin sait qu’il peut contacter le service client d’ECOL’EAU.


Dans le second scénario d’usage, nous prenons le cas d’un particulier. Madame Dupont, 35 ans, employée de bureau, fait ses courses au supermarché près chez elle. Néanmoins, ce magasin ne lui propose pas d’alternative aux bouteilles en plastique. En effet, elle voudrait en limiter utilisation pour réduire la pollution qui y est liée et également diminuer le risque de consommer des microparticules de plastique en buvant de l’eau. C’est les raisons pour lesquelles elle vient dans nos magasins. Lors de sa première utilisation, elle a acheté plusieurs bouteilles en verre qu’elle ramène à chaque fois qu’elle vient en magasin. Il lui suffit de présenter le code bar de ses bouteilles à la machine, puis de sélectionner la quantité d’eau et la marque qu’elle désire pour que la fontaine remplisse sa bouteille et lui délivre un ticket à présenter en caisse pour payer.

Analyse du projet

Réponse à la question difficile

Comment éviter la contamination de l'eau ?

Dans l'équipe sera présent un ingénieur de l'eau qui sera responsable de la surveillance de la qualité de l'eau afin d'éviter les contaminations. Le principal problème est d'éviter la contamination lors du transport de l'eau de l'usine au magasin.

Tonnelets.jpg

L'image provient de cemofrance.fr.

Ce tonnelet peut contenir 500L, nous allons nous inspirer de ces tonnelets afin de les améliorer pour qu'ils soit adaptés au fonctionnement de notre fontaine.

Choix de l'illustration

Fontaine.jpeg

Dessin de la fontaine

Site internet : https://bettinabenoist.wixsite.com/ecoleau

Seconde partie : Développement

Dossier économique

Le marché

En France, 9,3 milliards de litres d'eau en bouteille sont consommés chaque année ce qui représente un marché potentiel énorme. Parmi ces consommateurs, une partie est deja sensibilisée au vrac. On peut voir qu'en France il y a 160 magasins spécialisés dans le vrac, sans compter les magasins de grande distribution possédant eux aussi des rayons de vente en vrac. C'est une économie en plein essor dans laquelle nous espérons nous implanter rapidement.

La stratégie commerciale et la communication

Notre but est de s'implanter rapidement dans ce marché de l'eau en vrac pour en être des précurseurs car ce système est actuellement quasi-inexistant. Notre innovation visant à offrir de la vente d'eau de source a pour but d'encourager les gens à réduire leur consommation de bouteille plastique pour les remplacer par des bouteilles en verre réutilisables. Nos fontaines seraient situés dans les rayons vrais des différents supermarchés afin que cela suscite l'interêt des consommateurs actuels de vrac. Notre projet se situe dans la continuité d'un monde qui se tourne activement vers la réduction des déchets.

Les moyens (équipe, matériel, prestataires et fournisseurs)

Tableau de financement

Plan de financement Démarrage sur 1 an

(description)

Démarrage sur 1 an

(montants)

Année normale

(description)

Année normale

(montants)

Immobilisation incorporelles
  • locaux
  • frais de personnel
  • autres communication
  • immatriculation au Registre du commerce et des sociétés et frais de publication au journal d'annonces légales (sous statut SASU)
  • pas de locaux
  • créateur de la start-up
  • personnel en free-lance : ingénieur de l'eau
  • achat de l'eau minérale chez une marque locale partenaire et livraison de l'eau sous forme de tonnelet de 100L
  • 269,42€
  • 0€
  • pas de salaire
  • 4.000€
  • 40.000€


  • créateur de la start-up
  • personnel en free-lance : ingénieur de l'eau
  • achat de l'eau minérale chez une marque locale partenaire et livraison de l'eau sous forme de tonnelet de 100L
  • 20.000€
  • 4.000€
  • 60.000€
Immobilisations corporelles (investissements)
  • installation (aménagements)
  • mobilier et matériel
  • adaptation distributeur de boissons déjà présent sur le marché pour correspondre à notre type de fontaine chez un fabriquant
  • 3.000€
  • 0€
Remboursement annuel du capital de l'emprunt
  • Remboursement sur 3 ans
  • 6.733,11€
  • 0€
Besoin en fonds de roulement
  • constitution
    • stock
    • loyer
    • assurance
    • publicité
  • location de 10 fontaines à eau, contrat de maintenance compris
  • assurance par le biais des services proposés par la CCI de France aux start-up
  • publicité sur les réseaux sociaux géré en interne
  • 18.000€ (150€/mois pour 1 machine)
  • 360€
  • 0€
  • location de 15 fontaines à eau, contrat de maintenance compris
  • assurance
  • 27.000€
  • 500€
Total besoins
  • 72.362,53€
  • 111.500€
Capitaux propres
  • apport personnel
    • apport en nature
    • apport en numéraire
  • apport des associés
  • apport en numéraire
  • 5.000€
Emprunts
  • Emprunt pour constituer le capital de départ avec un taux de 1,5% (proposé aux start-up)
  • 20.000€
Aide, prime, subvention
Ventes estimées
  • location des 10 fontaines par des magasins de vrac :
  • on touche 0.10€ par litre d'eau vendu
  • on estime à 30 le nombre de clients par jour achetant chacun 6L
  • 56.160€
  • location des 15 fontaines par des magasins de vrac :
  • on touche 0.10€ par litre d'eau vendu
  • on estime à 50 le nombre de clients par jour achetant chacun 6L
  • 140.400€
Total ressources
  • 81.160€
  • 140.400€
Bénéfices
  • 8797,47€
  • 28.900€

Dossier technique de l'illustration

Analyse

Bilan


Supports de communication

Supports de présentation

Version pdf | Version pptx

Présentation de l'illustration

Comme illustration, nous avons choisie créer au site internet. Celui-ci est composé d'une page d'accueil, présentée ci-dessous, d'une autre détaillant notre projet Waterlop et enfin la dernière permet de mieux connaître notre entreprise.


https://bettinabenoist.wixsite.com/ecoleau

Site.jpeg