PCIS 2021/2022 P22

De Projets Polytech'Lille
Aller à : navigation, rechercher

Première partie : Définition du projet

Partie à compléter avant le 15 septembre

Généralités

à remplacer par votre équipe en situation !

Titre du projet

Désinfection automatique des rampes d'escalators

Nom de l'équipe

Sanitech

Membres de l'équipe

  • Deaubonne Mathieu (GC)
  • Gaucher Gwenaël (Mécanique)
  • Goussen Clara (GBA)
  • Grondin Louis (SE)
  • Hardy Solène (IS)
  • Kingue Mouangue Nano (SM)
  • Saad Céline (2IA)

Description-résumé (20 lignes max)

Dans le cadre de la crise sanitaire causée par la pandémie du covid-19, la lutte contre les bactéries et virus a pris une place prépondérante au sein de la population. Chez Sanitech, la santé publique est au cœur de nos préoccupations, la propreté des lieux publics est donc notre priorité. Pour y contribuer, nous avons imaginé et conçu avec notre équipe un système de nettoyage et de désinfection des rampes d'escalators. Ces dernières sont présentes au cœur de notre quotidien, que ce soit dans les transports ou encore les centres commerciaux, elles constituent le vecteur de nombreuses maladies. Notre produit repose sur un procédé de désinfection rapide et efficace par lampe à rayons UV et sur un système de brossage afin d'assurer la propreté des rampes pour tous les usagers.

Organisation de l'équipe & Rédaction du concept

Répartition des rôles et charte de travail

La composition de l’équipe et la fonction de chacun :

  • Chef de projet : Nano
  • Équipe technique : Gwenaël, Clara, Louis
  • Équipe Business Plan : Céline, Mathieu,
  • Équipe communication : Solène, Nano


Les valeurs de l’équipe :

  • L'entraide et le soutien des uns et des autres
  • Le respect et la prise de décisions communes
  • La détermination et l'esprit d'équipe

Les modes de fonctionnement / organisation : Notre travail et donc nos résultats reposent sur une répartition équitable du travail. Cette répartition se fait au vu des atouts et capacités de chacun. Pour favoriser la prise de décisions communes, nous organisons des réunions périodiques sur zoom ou Messenger. De ce fait, chaque étape du projet peut être validée par chacun des membres de l'équipe.

Les droits et devoirs de chaque participant : Chaque membre de l'équipe a le droit d'exprimer son accord ou son désaccord concernant les différents aspects du projet. Par ailleurs, chacun se doit d'écouter les avis de ses camarades et d'en tenir compte. Nous nous engageons tous à réaliser notre travail dans les temps impartis afin de ne pas pénaliser les camarades.

L'auto-évaluation :

Nous saurons que nous avons bien travaillé en tenant chacun nos engagements.

Déposer votre charte au format PDF ici.

Notre charte de travail en équipe

Description détaillée

* Nos clients et nos usagers :

Les clients de Sanitech sont les fabricants d'escalators à qui nous vendons notre système avant l'installation de l'escalator dans un lieu public. En effet, notre système de nettoyage et désinfection se place à l'intérieur du mécanisme des escaliers.

Concernant les usagers du produit, il s'agit de tous les utilisateurs des escalators. Ils pourront les emprunter sereinement sans risquer d’être contaminés notamment en cette période de crise sanitaire.


*Modèle économique :

L'une des particularités du produit est que le client et l'usager ne sont pas confondus. Notre produit se propose à un type de clientèle, nous pouvons vendre notre produit aux constructeurs d'escaliers roulants. Ceux-ci pourraient proposer notre machine en option à leurs clients, puis l'installer en parallèle à la construction de leur propre escalator. Avoir de tels clients nous permettrait de vendre des produits en grande quantité et d'étendre notre réseau. Pour des raisons de contraintes et de législation, nous ne pouvons pas vendre nos services aux propriétaires d'escaliers roulants (ceux qui sont déjà construits).


*Moyens humains et matériels à réunir pour démarrer

Lorsque le produit est vendu, l'un de nos techniciens est chargé de son installation. Ces mêmes techniciens seront aussi chargés des opérations de maintenance. En effet, bien que le système ne nécessite pas d'intervention humaine, les LEDS à rayons UV ont une durée de vie limitée. Pour garantir la désinfection, il est nécessaire de s'assurer de la fonction des LEDS.

Positionnement par rapport à deux concurrents

*Analyse du premier concurrent : KONE Sanitizer Premium

Notre principal concurrent est l'entreprise KONE qui propose une solution de désinfection des mains courantes pour les escaliers mécaniques. Cette entreprise contribue à la sécurité sanitaire par le biais d'un un système de double désinfections des rampes: la lampe UV ainsi que le gel de désinfection. De plus, un système de nettoyage par une brosse est ajouté au processus. Le système est motorisé, ainsi une activité continue est assurée quelque soit la fréquentation de l'escalator.


*Analyse du second concurrent : CLEAN LILLE

Les entreprises de nettoyage comme CLEAN LILLE sont nos seconds concurrents. Ils sont spécialisés dans le nettoyage quotidien des lieux publics par des agents de nettoyage.


*Notre différenciation :

Nous nous différencions de ces entreprises sur plusieurs points. Tout d'abord, nous proposons un système qui ne demande quasiment aucun entretien, contrairement à un vaporisateur de désinfectant qui doit être réapprovisionné environ toutes les 100 heures par les agents techniques ou par une équipe de maintenance. De plus, le système employé par notre entreprise est mécanique et est actionné par le mouvement de la rampe, ce qui permet de réduire les coûts énergétiques (et en bonus l'empreinte carbone ).

En plus de réduire les coûts énergétiques, nous réduisons le coût total de la main d’œuvre. La maintenance de notre système étant moins exigeante, nous n'avons pas autant besoin de techniciens.

Scénario d'usage du produit ou du concept envisagé

*Description de l'utilisateur type

L'utilisateur type de notre produit fréquente des lieux publics très denses, il s'agit finalement d'un citoyen urbain lambda. En effet, de nombreuse personnes vivent en ville et empruntent un escalier mécanique quotidiennement.


*Scénario d'utilisation du produit

Après une longue journée de travail, Pierre, 35 ans, père de famille, quitte enfin son travail. Il ne lui reste plus que 30 minutes de trajet dans les transports en commun avant de retrouver sa famille. En arrivant à sa première station de métro, de nombreuse personnes s'agglutinent près du distributeur de gel hydroalcoolique. Malheureusement, lorsqu'il souhaite s'en servir, il est vide. Pressé de rentrer chez lui, il ne prend pas le temps de sortir son gel hydroalcoolique au fond de son sac. Tant pis, il empreinte quand même les escalators en se tenant à la rampe. Heureusement que notre système de nettoyage et de désinfection de la rampe est là ! Il va pouvoir éviter de contaminer la rampe et de se contaminer lui-même. En suivant ce même principe, tous les usagers seront protégés qu'ils aient accès ou non à du gel hydroalcoolique.

Analyse du projet

Réponse à la question difficile

Suite à la réunion avec les autres groupes sur le projet, une question difficile s'est posée. Combien de temps la rampe doit-elle être exposée à la lumière afin d'avoir une désinfection optimale?


Pour déterminer la durée d'exposition nécessaire afin de garantir la sécurité sanitaire des usagers, nous allons effectuer des tests microbiologiques (dans des boîtes de Petri et à l'aide de prélèvements réalisés sur la rampe). Les boîtes seront exposées à des temps de moins en moins longs. Nous trouverons de ce fait la durée d'exposition aux UV minimale nécessaire à l'élimination des micro-organismes.

Choix du POC

Dans un premier temps, nous allons réaliser une maquette physique "artisanale" qui servira de support d’exposition de notre projet. Nous nous attarderons plus particulièrement sur le mécanisme interne de la rampe, c'est-à-dire toute la partie non visible par les usagers. Notre maquette sera dépourvue de lampes à rayons UV. Les lampes font partie partie intégrante du produit fini, les rayons UV sont toutefois nocifs pour les humains (la maquette ne sera donc pas fonctionnelle mais démonstrative)

PCIS.png


Dans un second temps, nous réaliserons une expérience qui permettra de confirmer l'efficacité du système. Cette expérience montrera le comportement des micro-organismes face à un rayonnement UV. En témoin, une des boîtes ne sera soumise à aucun rayonnement. Les autres seront placées dans une enceinte soumise aux UV. La comparaison des boites permettra d'établir l'efficacité du rayonnement UV sur les micro-organismes. On s'intéressera ensuite à la durée d'exposition. Nous chercherons la durée d'exposition minimale permettant la désinfection de l'échantillon. Cette durée d'exposition minimale sera celle choisie pour la désinfection de la rampe (celle-ci étant la plus rentable).

Préparation du POC

Matériaux nécessaires à la réalisation de notre projet :

Remplir au plus tard pour le 14 septembre pour que l'école fasse les achats.

Les matériaux et pièces dont vous souhaitez disposer le 27 septembre :

Pour les matériaux : les références sur les sites https://www.leroymerlin.fr/ ou https://www.michaud-chailly.fr/

Pour tout autre besoin, soyez très précis.

Sur le site de Leroy Merlin :

  • Lot de 6 tasseaux sapin petits nœuds bruts, 23 x 35 mm, L.2m (quantité : 1, prix : 12.00€)
  • Lot de 50 vis acier tête fraisées torx SPAX, Diam.5 mm x L.70 mm (quantité : 1, prix : 10.90€)
  • Lot de 50 vis acier tête fraisée pozidriv SPAX, Diam.5 mm x L.30 mm (quantité : 1, prix : 6.25€)
  • Mèche à bois helicoidale bois, Diam.5 mm BOSCH (quantité : 1, prix : 1.73€)
  • Lot de 30 rondelles inox, Diam.6 mm STANDERS (quantité : 1, prix : 4.50€)

Objet non trouvé sur les sites :

  • Brosse (Une brosse à cheveux cylindrique peut faire l’affaire)

Récupération au niveau de l'école :

  • boîtes de Petri
  • swab
  • gélose ordinaire
  • boite avec la lampe UV

Seconde partie : Réalisations

Dossier technique de la preuve de concept

Compte-rendu de la réalisation du POC

Réalisation du POC

Nous avons déjà commencé par construire le bâti de la maquette. Celui-ci est composé de tasseaux et de planches. On a ensuite ajouté les deux axes sur lesquels viennent se mettre la brosse et le galet.

Bati.jpg Figure 1 : Le bâti de la maquette

Poli2 22.PNG Figure 2 : La maquette avec la brosse et le galet

Pour la partie mécanique, on a récupéré une courroie. Puis on a modélisé et imprimé en 3D les poulies. Celles-ci viennent également se positionner sur les axes afin de récupérer le mouvement de rotation du galet, et ainsi entrainer en rotation la brosse.

Réalisation de l'expérience microbiologique pour la qualité

Afin de vérifier que les rayons UV permettent l’élimination des micro-organismes, nous avons réalisé l’expérience suivante : A l’aide de milieu de gélose ordinaire, qui permet la croissance de tous les micro-organismes grâce à sa composition nutritive, nous avons permis la croissance des micro-organismes présents sur nos mains.

Pour cela, nous avons volontairement contaminé nos différentes boites de gélose en les touchant. Les boites de Petri sont alors assimilées aux rampes d'escalators. Ensuite, chaque boite contaminée a été soumise au rayonnement UV (Figure 1) pendant un temps défini. Les intervalles de temps d'exposition entre nos différentes boites étant de 5 secondes et allant de 0 à 50 secondes de d'exposition.

BoiteUV 22.jpg Figure 1 : Boite de la lampe UV

Une fois toutes les boites soumises aux rayons UV (Figure 2), nous les avons incubées 24h à 37°C (Figure 3), pour permettre leur croissance.

BoiteUVfermé 22.jpg Figure 2 : Boite lors du fonctionnement de la lampe UV

Etuve 22.jpg Figure 3 : Etuve à 37°C avec les boites

Résultats et Bilan

Résultats microbiologique de l'efficacité des UV

Les résultats obtenus des boîtes sont les suivants.

0bis 22.jpg 5bis 22.jpg 10bis 22.jpg 15bis 22.jpg 2030bis 22.jpg

D'après ces résultats, on peut constater qu'il y a une importante croissance sur la boite qui n'a pas été exposée aux UV. Au bout de 5 secondes d'exposition, il y a déjà une nette diminution de la croissance microbienne sur la boite, nous comptons une seule colonie de micro-organisme. Pour tous les temps d'expositions suivants, il n'y a plus de micro-organismes sur les boites (elles sont donc stériles).

Ainsi, nous pouvons dire que la rampe peut-être exposée 5 secondes afin d'avoir une désinfection optimal. De plus, la rampe passera plusieurs fois sous la lampe donc la durée d'irradiation sera d'autant plus grande que la fréquence sera importante.

Notre vidéo

Business Model Canvas

Le marché

Dans le cadre de notre développement économique, nous ciblons les constructeurs d'escaliers roulants, intéressés par la sécurité sanitaire pour tous, et par les nouveaux concepts. Ils peuvent alors proposer notre produit en option à leurs clients. Avoir de tels clients nous permettrait de vendre notre production en grande quantité.

Nos revenus sont donc générés en majeure partie par la vente de notre produit. L'objectif est aussi d'obtenir des contrats avec les constructeurs d’escaliers roulants. En effet, cela nous permettrait d’assurer la vente d'un certain nombre de désinfecteur automatique par mois, et ainsi, assurer nos revenus. Nous voulons aussi obtenir des contrats de maintenances, sous la forme d'un tarif annuel, auprès des acheteurs d'escalators pour nous permettre d'assurer l'entretient et le bon fonctionnement de nos installations.

Concernant le marché que nous voulons assurer, il s'agit dans un premier temps de vendre nos produits uniquement en Europe, puis dans un second temps et si nos revenues nous le permettent, nous étendrons notre réseau pour que les désinfecteurs puissent être utiliser pour la plupart des pays.

La stratégie commerciale et la communication

Afin de faire connaître notre entreprise, différentes stratégies marketing sont mises en place. Dans un premier temps, nous enverrons notre équipe marketing directement à la rencontre des entreprises fabricantes d’escalators afin de leur exposer notre concept et les apports à leur entreprise (plus large panel de clients, sécurité sanitaire, bénéfices de leur vente d’escalator plus important). Nous voulons nous positionner en tant que sous-traitant par rapport à ces entreprises.

Dans un second temps, nous allons nous faire connaître par des publicités sur les réseaux sociaux, avec des vidéos explicatives du concept. Cela permet de sensibiliser une large population dont nos futurs usagers. Alors, par le bouche à oreille nous espérons attirer l'attention de futurs partenaires et obtenir des contrats.

Les moyens (équipe, matériel, prestataires et fournisseurs)

Notre entreprise, Sanitech, est composée de 10 personnes : 4 personnes sont chargés de la production et de l'assemblage des différentes pièces du produit, 2 personnes sont chargées de développer et améliorer le processus, ce sont les ingénieurs (parmi eux, il y a un chef de projet), 2 personnes sont chargées de la communication et du marketing de l'entreprise, 1 personne se charge de l'aspect économique (finance, administratif, commandes..) et enfin 1 personne s'occupe de l'aspect QSE (qualité sécurité environnement). Notre effectif est donc très réduit mais nous comptons agrandir l'entreprise quand les revenues nous le permettront.

Au niveau du matériel nécessaire à la mise en place de notre concept, nous allons tout d'abord devoir disposer de locaux. Pour commencer, l'idéal serait un local comprenant une partie atelier attenante à une partie bureau. La proximité des différents services permettrait une meilleure efficacité dans le fonctionnement de l'entreprise. L'atelier comprendra une petite chaîne de production permettant de fabriquer les différents éléments puis de les assembler. Les bureaux comprendront, un espace de réunion, et un espace de matériel informatique permettant de concevoir en 3D les modèles et de les adapter à chaque situation. Nous avons également besoin de l’outil informatique pour suivre notre plan marketing et comptabilité. Enfin, au sujet des matières premières, les matériaux nécessaires à la fabrication physique sont achetés auprès de fournisseurs.

Nous aurons également besoin de contacter un laboratoire d'analyse pour obtenir la certification de l'efficacité de notre produit afin d'avoir un véritable argument commercial. Concernant la partie entretient et maintenance de nos installations, nous allons faire appel à des sociétés installatrice car les escaliers roulants, étant adressés au public, nécessitent des habilitations particulières pour être manipulés.


Puis vous résumez l'ensemble : Notre Business Model Canvas

Supports de communication

Notre présentation

Compte rendu de votre rencontre avec le référent-école

Notre Compte-rendu

Dossier compétence

Notre retour d'expérience